Beauté & Mode

Les vêtements définissent qui l'on est mais sont également un moyen de faire passer de subtils messages.


Ce vendredi matin, pendant que Donald Trump et Theresa May s'entretenait sur le Brexit à l'abri des regards, leurs conjoints, Melania Trump et Philip May, en profitaient pour se rendre à l'hôpital royal de Chelsea. Cet établissement très réputé accueille principalement des vétérans.

© reporters

Melania Trump, très élégante dans une robe signée... Victoria Beckham, a été aperçue en train de jouer à la pétanque perchée sur des talons Louboutin. Même si elle n'avait pas vraiment la tenue adaptée pour cette activité, elle s'y est prêtée avec plaisir. Tout comme Philip May. On se doute bien que Melania n'a pas choisi sa styliste par hasard puisqu'il s'agit d'une des figures les plus people de Grande-Bretagne ! Souhaitait-elle montrer avec cette robe qu'elle s'intéressait au pays où elle se rendait? Sans doute. Après l'affaire du manteau "I really don't care" (je m'en fous vraiment) qu'elle avait sur le dos lorsqu'elle était montée dans l'avion pour aller à la rencontre des migrants à la frontière avec le Mexique, elle semble en tout cas avoir compris que tout ce qu'elle portait avait un message.


Un pied de nez à Donald Trump?

Après la conférence de presse conjointe avec Theresa May, Trump et Melania avaient rendez-vous au château de Windsor avec la reine Elizabeth II pour boire le thé. S'ils ont fait attendre la monarque seule pendant près de 15 minutes, le couple présidentiel s'est ensuite très bien comporté. Pour preuve : Donald Trump lui a épargné sa célèbre poignée de mains virile. Pour l'occasion, Melania Trump portait un ensemble rose pâle griffé Dior.

© reporters

Mais c'est surtout la tenue de la reine qui a fait parler. En effet, et c'est assez rare pour être souligné, ce n'était pas la première fois qu'Elizabeth II portait cet ensemble bleu roi. La dernière fois, c'était le 21 juin 2017. Ce jour-là, elle avait prononcé le traditionnel "discours de la reine" (écrit par le gouvernement) au Parlement britannique.

© reporters

Elle y annonçait les grandes lignes directrices pour les deux années à venir et parlait donc du Brexit. A l'époque, son chapeau jaune et bleu avait fait penser à certains qu'elle était en réalité contre le Brexit puisque ce sont justement les deux couleurs présentes sur le drapeau européen. Mais, aujourd'hui, débarrassée de son chapeau, son ensemble avait sans doute un tout autre message. Quand on sait que Trump n'a même pas attendu quelques heures après avoir atterri au Royaume-Uni pour torpiller à coup de déclarations fracassantes l'actuel projet de Brexit, peut-être la reine a-t-elle voulu lui rappeler qu'elle avait elle-même annoncé que le Brexit allait se faire et qu'il ferait mieux de rester à sa place? La coïncidence est en tout cas trop "belle" pour être fortuite.

© reporters


La belle... et la bête?

Jeudi soir, au palais de Blenheim, Melania Trump avait ébloui l'assemblée en arrivant dans une robe jaune en mousseline de la maison Mendel. Pour certains internautes, la ressemblance était frappante avec la robe que portait Belle dans le dessin animé la Belle et la Bête. Et si Melania est Belle, on vous laisse trouver qui est la bête...