Food

Du fugu au poulpe vivant en passant par un fromage italien très spécial, ces spécialités culinaires ne sont pas sans danger... Voici cinq des aliments les plus dangereux au monde. À consommer à vos risques et périls.

1. Le fugu

Connu également sous le nom de poisson-globe, le fugu est un poisson très toxique. En effet, son foie, ses yeux et ses ovaires contiennent de la tétrodotoxine, un poison ultra violent qui n'a aucun antidote à l'heure actuelle. En ingérant ce produit, la mort peut intervenir après seulement quatre à six heures.

La tétrodotoxine paralyse les muscles, ce qui entraîne une mort par arrêt respiratoire. C'est au Japon que le fugu est consommé comme un met de choix. Mais, seuls les cuisiniers disposant d'une licence accordée par l'État ont le droit de préparer ce poisson très toxique. Pour cela, il leur faut enlever la peau, le foie, les intestins et les gonades.

© D.R.
2. Le sannakji

Aussi appelé poulpe vivant, le sannakji est un plat traditionnel sud-coréen qui peut rapidement être dangereux pour celui qui le déguste. Comme vous le savez, les poulpes disposent de ventouses sur leurs tentacules et c'est à cause de cela que chaque année, six personnes perdent la vie. En effet, le sannakji est consommé vivant et les ventouses présentes sur le poulpe peuvent s'agripper au palet, à la langue ou dans la gorge, et par conséquent, peuvent provoquer un étouffement.

© D.R.
3. Les palourdes de sang

La simple appellation donne déjà froid dans le dos. Cette espèce de mollusques bivalves Tegillarca Granosa se rencontre principalement dans la région Inde-Pacifique de la côte-est de l'Afrique du Sud jusqu'au sud de l'Asie et à l'Australie, la Polynésie et le nord du Japon. Ce mollusque est très dangereux pour la consommation en raison de son environnement. Ce petit mollusque s'enterre dans le sable et la boue et vit donc dans un milieu peu pourvu en oxygène. De ce fait, il est contaminé par de nombreux virus et bactéries dont l'hépatite A, le Typhus ou encore la dysenterie. Pour le consommer à moindre risque, il faut absolument le cuire à l'eau bouillante.

© D.R.
4. Le casu marzu

Signifié littéralement comme un « fromage pourri », le casu marzu est un fromage italien de Sardaigne plutôt étrange. Lors de sa conception, on y introduit délibérément des larves de la mouche du fromage. Cela permet d'engendrer un niveau avancé de fermentation, mais également des risques de myase entérique ou intestinale lors de la consommation du fromage en question. Oui, car les larves vivantes ingérées pourraient s'offrir un petit week-end dans l'intestin et entraîner ainsi nausée, vomissements, douleurs abdominales, et diarrhées sanglantes.

© D.R.
5. La feuille de rhubarbe

La rhubarbe est fréquemment utilisée dans la cuisine pour réaliser des confitures et autres tartes. Mais, il faut savoir que seule la tige est comestible car les feuilles de rhubarbe sont très nocives en raison de la présence d'acide oxalique. Ce dernier est très dangereux, car il peut provoquer une insuffisance rénale et de graves troubles tels que des convulsions et des soucis respiratoires, voire même une issue plus que fatale.

© D.R.