Food Hamburger, hot-dog, kebab, soda… les jeunes adorent le fast-food. Sans leur interdire ces plaisirs, comment les aider à manger équilibré ? Conseils et astuces d’Ysabelle Levasseur.

Super énergétiques mais peu intéressants sur le plan nutritionnel car trop gras et sucrés, les ados trouvent pourtant les aliments junk food irrésistibles. "À une période où ils se rebellent contre leurs parents et donc aussi contre les plats sains que ceux-ci leur proposent, il ne faut pas les braquer en leur interdisant d’aller au fast-food", dit Ysabelle Levasseur, diététicienne-nutritionniste. "Les laisser y aller une fois par semaine, semble raisonnable. Aller manger au fast-food est une forme de rituel pour les jeunes. Cela leur permet de vivre des sensations en groupe, d’y trouver du plaisir. C’est aussi une sorte de provocation face aux conseils alimentaires prodigués par leurs parents. Au fond d’eux-mêmes, ils savent que manger des kebabs, des hamburgers, des frites et des hot-dogs n’est pas sain." Et puis, les ados sont un peu fainéants et la junk food n’a pratiquement pas besoin d’être mâchée… Sans oublier le côté financier : manger au fast-food ne coûte pas cher.


Faire jouer la corde sensible

Les ados accordent aussi beaucoup d’importance à leur apparence, il faut en profiter. Dites-lui que certains aliments donnent bonne mine (carotte, abricot, avocat, saumon…), qu’à l’inverse, l’acidité des sodas attaque l’émail des dents. Que la junk food, grasse et sucrée, est longue à digérer, qu’elle fatigue l’organisme et ne va donc pas l’aider à se concentrer et à mémoriser… Vous pouvez aussi lui dire qu’elle a un retentissement sur l’humeur. Ainsi, vous l’informez des désagréments de la malbouffe, mais vous ne la lui interdisez pas.


Lui proposer des recettes proches mais de qualité

"En faisant quelques entorses à la recette initiale du fast-food mais en cuisinant avec des aliments de qualité, on peut proposer aux ados des recettes assez proches", explique Ysabelle Levasseur.

Hamburger : 1 petit pain complet + 1 steak de 100 gr de Charolais + salade verte et tomates à volonté + 1 c. à c. de moutarde forte OU un pan bagnat composé de légumes grillés (tomates, courgettes, aubergines…) + thon au naturel + 1 filet d’huile d’olive.

Hot dog : ¼ de baguette tradition ou aux céréales + 1 saucisse de volaille + 1 filet d’huile d’olive (à la place de la mayonnaise) + des tomates concassées.

À la place des frites : des patates douces grillées au four sans matières grasses ou des frites de courgettes, d’aubergines…

À la place des sodas : eau de coco + eau de Perrier, de Badoit ou toute autre eau minérale gazeuse OU une purée de melon, de pastèque ou de fruits rouges + eau gazeuse.


Lui proposer des plats plus sains et gourmands

À un âge où il a un appétit d’ogre, on peut lui préparer un copieux petit-déjeuner équilibré avec un yaourt ou un fromage blanc, un fruit frais ou un fruit pressé, du pain complet avec un peu de beurre et de la confiture ou du jambon et une boisson (thé, café…). Bien rassasié le matin, il aura moins faim à midi et ne consommera pas de trop grande portion de hamburger et de frites s’il se rend au fast-food.

Incitez-le, si c’est possible, à rentrer déjeuner à la maison le midi avec des copains, et remplissez le frigo de plats sains mais ludiques : pizza aux légumes, crêpe de sarrasin au saumon et aux épinards, taboulé au poulet, gratin de légumes, salade de fruits, smoothie fait maison en dessert. Pour limiter son envie de craquer pour un sundae très sucré ou pour un donut, servez-lui, une ou deux fois par semaine un gâteau fait maison. Vous pouvez aussi laisser traîner des corbeilles de fruits frais ou de fruits secs dans lesquelles il pourra piocher.