Food

Difficile en été de servir le vin au jardin ou en terrasse à la bonne température. Ni trop chaud pour les rouges, mais ni trop frais non plus pour les blancs et les rosés.




Le seau à glace classique

© Geert Joostens

Le seau à glace est parfait pour les vins blancs et rosés qui doivent refroidir rapidement en été.

Le problème est que la glace fond rapidement sous le soleil. Pour éviter cela, ajoutez de l'eau à vos glaçons, ceux-ci fondront moins rapidement et l'ensemble restera plus longtemps frais. Assurez-vous bien sûr que l'eau de votre robinet soit bien fraîche avant de remplir votre seau.


Garder votre carafe à température

© Geert Joostens

Pour les vins carafés et les vins que vous souhaitez tenir frais, remplissez votre seau à glace à ras bord et déposez la carafe en surface. Il suffit de passer la main au-dessus du seau pour en ressentir la fraîcheur qui s'en dégage. Cela fonctionne aussi avec la carafe. Des carafes spéciales avec fond existent également, elles se refroidissent tout simplement dans votre congélateur.


Refroidir très rapidement avec du sel

© Geert Joostens

Scénario classique: vous avez de la visite impromptue mais vous n'avez aucune bouteille de blanc ou de bulles au frais. Pour ces cas d'urgence, une seule technique: ajoutez quelques cuillères à soupe de sel dans votre seau à glace, cela fera fondre la glace très rapidement et vous obtiendrez une eau avec une température en dessous de 0°C! Il suffit d'y plonger votre bouteille.


Le truc de la serviette mouillée

© Geert Joostens

Emballez une bouteille dans un essuie de cuisine mouillé (ou dans de l'essuie-tout humide) et placez-la au congélateur: les particules d'eau contenues dans le tissu vont geler très rapidement et assurer une couverture froide pour le vin. Succès garanti endéans les 10 minutes! Et c'est un truc perso que l'on n'apprend pas dans les écoles d'hôtellerie…


Le vin blanc plus frais que le rouge

Le vin blanc doit être idéalement servi à 9°C pour préserver au mieux ses arômes et être dégusté à 11-12°C, tandis que le vin rouge s'apprécie le mieux à 16-18°C. Au-delà, l'alcool prend le dessus, tout comme les acides volatiles. On dit souvent qu'il faut "chambrer" le vin, mais le terme provient d'une époque où le vin était bu uniquement par les nobles dans des châteaux et manoirs avec de très grandes pièces où les températures dépassaient rarement les 18°C. S'il existe bien sûr aussi des poches et des tubes de refroidissement, vous vous proposons ici quatre techniques simples et rapides.