Food

Car comme toutes les plantes sauvages, il regorge de vertus miraculeuses. Et puis, c'est tellement bon dans un plat...

Les plantes et légumes dits « oubliés » refont surface. Et c'est tant mieux car nos assiettes sont enfin plus diversifiées et nous en apprenons toujours plus sur la richesse de la nature qui nous entoure. D'autant que ces végétaux ont des vertus non négligeables. C'est le cas de l'ail des ours, un véritable trésor pour les papilles. Consommé depuis la préhistoire, il est facile à cultiver, facile à cuisiner. Voici dix bonnes raisons d'y succomber :


L'ail des ours est une plante sauvage de saison. Il pousse dès la fin de l'hiver jusqu'au printemps dans les sous-bois, près des cours d'eau et dans les jardins ombragés et humides. D'où son nom, car cette période correspond à la fin de l'hibernation des ours qui se régalent de ce végétal. C'est donc le bon moment pour le (re)découvrir et en agrémenter ses plats.


Tout est comestible sur l'ail des ours, même les fleurs ! Et cette plante ne demande pas d'entretien, elle est sauvage et pousse toute seule. Comment la trouver ? Ses fleurs sont blanches, petites, en étoile et les feuilles sont longues, elles ressemblent à celles du muguet. Mais ATTENTION, ce dernier étant toxique, il vaut mieux ne pas les confondre. Pour identifier facilement l'ail des ours, il suffit de froisser un peu la feuille et si une odeur d'ail s'en dégage, c'est bien lui.


L'ail des ours a l'odeur et le goût très proches de l'ail, mais ne lui ressemble pas. Il est plus doux. Cette plante peut être mangée crue ou cuite et s'associe à de nombreux aliments. Les exemples ne manquent pas pour la cuisiner : en pesto, en beurre, en sauce, en infusion, en condiment pour les salades, les pâtes, les risotto, les omelettes, quiches, tartes, cakes salés, poêlées, raclettes, etc. Pour une idée de recette : les tartelettes araignée de mer, moules et ail des ours.



En tant que plante sauvage, l'ail des ours regorge de vertus "magiques". Consommer ce genre de végétal, c'est aussi prendre conscience de tout ce que la nature qui nous entoure nous apporte et que c'est un bien très précieux à préserver.


L'ail des ours se digère plus facilement que l'ail. Il désinfecte l'intestin et comprend des propriétés vermifuges. C'est aussi un excellent médicament naturel pour soulager les maux d'estomac, les ballonnements et la diarrhée.



Ses vertus sont proches de celles de l'ail, mais de manière plus concentrées encore. Cette plante regorge de vitamine C antioxydante. Outre les bienfaits pour le système digestif, l'ail des ours stimule la circulation sanguine et diminue la pression artérielle. En consommer peut aider à éliminer le mauvais cholestérol.


C'est un antibiotique naturel. L'ail des ours permet de soulager les infections virales et respiratoires. Il est conseillé en cas de rhumatismes, d'arthrite de part ses propriétés dépuratives. Cette plante est d'ailleurs très populaire en phytothérapie (extraits, poudres, teintures, gélules, comprimés, pommades, etc.)



Où en trouver ? Si vous jardinez, c'est facile, il vous suffit de commander quelques graines sur internet pour en faire vos propres semis. Et pour ceux qui n'ont pas le temps d'enfiler les bottes pour les cueillir dans la nature, on en vend de plus en plus sur les marchés, en magasin bio et même dans certains supermarchés.


(Attention, l'ail des ours est contre-indiqué pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Mais aussi en cas d'irritation gastrique, intestinale ou urinaire, inflammation cutanée ou des voies respiratoires. Sa surconsommation peut entraîner des crampes abdominales)