Food La galette des Rois est une tradition datant du 13e siècle. Elle est plus que jamais d’actualité.

La tradition est ancrée de longue date : chaque 6 janvier, une galette des Rois s’invite sur de nombreuses tables, même si la grande distribution propose ce produit très apprécié des consommateurs belges depuis, parfois, le mois de décembre.

Et pourtant, la date du 6 janvier est la référence historique par excellence. Elle correspond en effet à la date précise où les rois mages sont arrivés après un long périple dans l’étable où est né l’enfant Jésus.

Ce n’est toutefois que 12 bons siècles plus tard que l’idée du partage allait naître autour de cette galette des Rois : l’idée était alors de réserver l’un des morceaux du gâteau à un pauvre.

Depuis lors, les choses ont bien changé. L’aspect religieux s’est quasi totalement dissipé au profit d’une approche bien plus marketing, la galette des Rois étant devenue un produit d’appel dans la grande distribution et une valeur sûre dans les pâtisseries.

La galette des Rois nécessite un petit cérémonial avant de pouvoir être dégustée. Une fève, objet de bien des convoitises, est cachée dans la galette. Pour éviter toute tentation de triche, le plus jeune des convives doit se placer sous la table au moment de la découpe de la galette. C’est ensuite lui qui décide de la distribution des différentes parts. L’heureux élu a ensuite le droit et le plaisir de poser la couronne sur sa tête et de choisir qui un roi, qui une reine. Et de l’embrasser.

La fève, restons-y. Le temps où cette fève était justement une fève est bien révolu. Désormais, l’offre s’est totalement diversifiée. Vous pouvez acheter dans le commerce des fèves spéciales si vous préparez vous-même votre galette des Rois (il vous est alors conseillé de la placer dans la longueur pour éviter de buter sur elle lors de la coupe du gâteau et de balayer l’effet de surprise). Le haricot sec s’est donc mué au fil du temps en petit personnage en plastique ou en porcelaine. La fève est même devenue, pour certains, un véritable objet de collection. Les supporters des Diables Rouges seront sans doute sensibles à la proposition de Carrefour, qui décline cette fameuse fève sous forme de 11 santons à l’effigie de nos Diables, plus un avec le fanion des Belgian Red Devils. Les Diables avaient déjà été mis à l’honneur l’année dernière par ce sponsor de l’équipe nationale de foot. Chez Delhaize, les fèves sont des personnages de la crèche. Par tradition, pour les galettes Pasquier, ce sont des fèves sur le thème Padington.

Pour la petite histoire, les collectionneurs ont pour nom les favophiles.