Food Pour garder la ligne ou garder une alimentation saine, les vedettes de la télévision ont leurs petits trucs à eux et sont fans des méthodes détox


Végétarien, vegan, végétaliens, sans gluten ou encore sans lactose, les régimes alimentaires ont la cote ces dernières années. Manger sainement est vraiment devenu un effet de mode. En cette période d’après-fêtes, la plupart des animateurs belges ont d’ailleurs testé différentes méthodes détox, pas forcément pour perdre du poids mais bien pour éliminer les mauvaises toxines emmagasinées. "C’est une cure qui est à suivre pendant six jours. Les personnes qui la suivent reçoivent des plats préparés avec des produits de saison sans gluten, lactose et protéines animales. Le but de cette cure n’est pas de perdre du poids mais de se sentir mieux dans sa peau en changement complètement ses habitudes alimentaires, en sortant de l’industriel", explique Marion de Decker de chez Pack Detox, petite société qui a fait appel à plusieurs influençeurs, comme des animateurs ou encore des blogueurs, pour faire parler de la jeune marque.

Si certains animateurs ont trouvé la formule magique dans les cures détox, d’autres se tournent vers d’autres méthodes afin de se sentir bien dans leur peau. Ils nous en parlent…


Julie Taton

"Et c’est parti pour une semaine de detox ! Oust les toxines !", notait en janvier dernier Julie Taton sur les réseaux sociaux. L’animatrice de RTL-TVi qui avait notamment présenté Jeune à tout prix (émissions où elle se soumet à plusieurs régimes anti-âge) avec Thomas Van Hamme, est, en effet, une amatrice du Pack Detox et a d’ailleurs motivé plusieurs de ses confrères et consœurs (comme Ophélie Fontana) à essayer la cure.


Ophélie Fontana

Si elle a fait le plein d’énergie en suivant une cure détox après les fêtes, Ophélie Fontana explique faire attention à son alimentation en permanence. "L’alimentation est le premier médicament que l’on donne à notre corps. Il est donc primordial de s’en soucier. Je m’informe beaucoup à ce sujet, à travers des documentaires ou des livres. Depuis un certain temps, j’ai d’ailleurs toujours le réflexe de décortiquer l’étiquette des aliments pour être sûre de ce que je mange", explique Ophélie Fontana qui "essaie de cuisiner bio un maximum" et de "diminuer sa consommation de viande" : "On a beaucoup d’idées préconçues sur le prix des produits bio. On peut en trouver à des prix très abordables, chez les producteurs locaux par exemple", confie la journaliste de la RTBF.


Audrey Leunens

"Je suis obsédée par mon poids depuis l’âge de 12 ans parce que j’étais plus ronde étant jeune. Donc même si je fais une taille 36, je me verrai toujours grosse", confie Audrey Leunens qui ne suit pas de régime draconien mais est très sensible à la façon dont elle se nourrit, surtout depuis deux ans. "Il y a des plats que je ne peux plus manger comme, par exemple, de la pizza ou des pâtes bolo. Depuis un moment, j’essape de manger un maximum de produits bio. Pour me préparer des petits plats sympas, je lis d’ailleurs plusieurs livres tels que celui d’Ella Woodward (star de l’alimentation saine) ou encore celui de la Belge Pascale Naessens. Elles m’ont redonné l’envie de faire à manger", nous explique la journaliste d’Images à l’appui sur RTL-TVI qui adore faire partager ses bons plans sur sa page Instagram. Celle qui a, depuis peu, repris une activité sportive régulière a également essayé la cure détox après les fêtes de fin d’année." C’est assez pratique car on peut apporter notre repas au travail sans être encombré. En plus, ça m’a donné un bon coup de boost. Après les fêtes, ça ne fait pas de tort !"


Benjamin Maréchal

Victime d’une crise de goutte (excès d’acide urique dans le sang) il y a quelques années, Benjamin Maréchal a été contraint de revoir ses habitudes alimentaires. "J’ai dû supprimer la viande, le vin, les sodas et surtout les soupes en sachets qui ne contiennent que des produits nocifs", explique l’animateur d’Ah, c’est vous ! Résultat : les douleurs qu’il ressentait aux genoux ou encore aux chevilles ont disparu comme par magie.


Thomas de Bergeyck

"Avec La Matinale Bel RTL, il est difficile de garder des bonnes habitudes alimentaires car on déjeune deux fois, à 5 h et à 9 h, pour avoir de l’énergie", explique Thomas de Bergeyck qui a toujours fait attention à son alimentation : "Je ne supporte plus manger n’importe quoi, mais ne se refuse pas un paquet de chips de temps en temps." Celui qui nous conseille d’essayer le kombucha, "un elixir asiatique qui permet de purifier le corps" a, lui aussi, testé la cure détox. "Si on veut bien la faire, on est forcément moins sociable. Mai, j’avais une peau plus belle, plus d’énergie, je dormais mieux." Ajoutez cela à une alimentation plus saine au quotidien et les résultats ne se font pas attendre : "Les efforts paient, je le vois sur la balance : 15 kilos en moins, ça fait plaisir !"


Du côté des animateurs français

Nombreux sont également les animateurs français à avoir suivi ou du moins tenté de suivre un régime. Benjamin Castaldi, ancien présentateur de Secret Story, est d’ailleurs un maître en la matière. Véritable yo-yo en ce concerne son poids, l’animateur avouait, il y a quelques années, avoir fait régime car il se sentait "mal dans ses fringues" : "Je fais un métier d’image, quand j’ar­rive sur un tour­nage, mon panta­lon me serre et ma chemise me boudi­ne…" L’année dernière, les kilos en trop sont toutefois revenus sur la balance de celui qui adore poster des photos de lui torse nu sur Instagram. Pour perdre ses dix kilos superflus, l’animateur de 46 ans suit d’ailleurs une méthode détaillée sur son site Web Diet Story. "Elle s’étale sur douze semaines, marche très bien", confie-t-il à nos confrères de Voici.

Cauet, également chroniqueur dans Touche pas à mon poste, a, quant à lui, démarré la saison dernière avec un tout autre physique. L’animateur et humoriste a, en effet, perdu pas moins de 13 kilos en "faisant un peu attention et en faisant du sport". Le déclic ? "ll le fallait. Même pour la scène… On a fait quatre années du premier one-man-show. Là, on attaque le deuxième. À un moment, j’avais envie de sortir de scène pas essoufflé", explique à Télé Loisirs l’animateur de 44 ans.