Magazine

Des larmes, des messages politiques, des "Oh My God", des sourires. La cérémonie des Oscars réserve chaque année son lot de moments émouvants et marquants. Retour sur dix d'entre eux.

1940. Hattie Mc Daniel est première femme afro-américaine à recevoir un Oscar avant Halle Berry en 2002. L'actrice est primée pour le meilleur second rôle dans le film Autant En Emporte Le Vent sorti en 1939. Très émue, elle livre un discours poignant : "C'est l'un des plus beaux moments de ma vie et je veux remercier chacun d'entre vous qui a pris part à ma sélection pour l'une de ces récompenses, et pour votre gentillesse. Cela m'a rendue très, très humble. Et je le verrai pour toujours comme un phare m'éclairant dans tout ce que je serai à même d'entreprendre dans l'avenir. J'espère sincèrement rester à jamais un symbole pour ma race et l'industrie cinématographique. Mon coeur est trop plein pour vous décrire mes sentiments, et je vous dirai simplement merci et que Dieu vous bénisse."


1999. Le réalisateur italien Roberto Benigni est complètement survolté quand il reçoit l'Oscar du meilleur rôle masculin pour sa prestation dans La vie est belle. Un moment culte de cette cérémonie ! C'est aussi le premier acteur à recevoir l'Oscar pour une performance dans une langue étrangère après Sofia Loren 40 ans plus tôt. "This is a moment of joy and i want to kiss everybody because you're the image of the joy", dira-t-il notamment dans un anglais délicieusement teinté d'accent italien.


1999. Gwyneth Paltrow pleure à gros sanglots quand elle reçoit la statuette de la meilleure actrice pour le film Shakespeare in love et remercie sa famille, et particulièrement son père.


2002. Halle Berry en pleurs aussi, se limitant à prononcer des "Oh my god" au moment de monter sur scène ... L'actrice est récompensée pour son rôle dans A l'ombre de la haine. C'est la première femme afro-américaine à recevoir la statuette de la meilleure actrice. "Cette Oscar est pour toutes les femmes de couleurs", déclare-t-elle sous les applaudissements.


2008. Consécration suprême pour Marion Cotillard quand elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour La Môme. L'actrice française ne peut cacher son émotion et explose de joie dans son discours proclamant "Merci la vie, merci l'amour. C'est vrai qu'il y a des Anges dans cette ville. Merci !"


2009. Quand Marion Cotillard remet l'Oscar de la meilleure actrice à Kate Winslet pour The Reader, elle salue la capacité de la comédienne à repousser à chacun de ses films les frontières du possible sous le regard ému de Kate révélée dans Titanic.

Dans son discours de remerciement, Kate Winslet explique avoir imaginé ce moment un jour quand elle avait 8 ans, devant le miroir de la salle de bain, une bouteille de shampooing à la main comme statuette. Elle a aussi rendu hommage à la grande Meryl Streep, également nominée.


2013. Jennifer Lawrence reçoit la statuette de la meilleure actrice pour Silver Linings Playbook des mains du frenchie Jean Dujardin. Au moment de monter sur scène, l'actrice de 23 ans à l'époque se prend les pieds dans sa robe et tombe sur les marches. Une "bourde" de plus pour l'une des actrices les plus rigolotes d'Hollywood à cette époque.


2014. Discours mémorable et puissant de Lupita Nyong'o quand elle reçoit l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour 12 Years a Slave. A la fin de son speech, l'actrice, qui plaide régulièrement pour la reconnaissance des femmes de couleur, déclare : "Quand je regarderai cette statue, je me rappellerai et j'espère que ça sera le cas pour chaque enfant que peu importe d'où vous venez, il est toujours possible de réaliser vos rêves".


2016. Enfin ! Il l'a cet Oscar tant attendu après 6 nominations. Leonardo DiCaprio est consacré meilleur acteur pour son incroyable rôle dans The Revenant d'Inarittu. L'acteur, extrêmement digne et visiblement peu surpris, a profité de son discours pour évoquer un enjeu qui lui tient à coeur : le changement climatique.


2016. On retiendra aussi la performance de Lady Gaga l'an dernier. La célèbre chanteuse américaine a interprété son titre "Til it Happens to You", composée pour le documentaire "The Hunting Ground" avec, sur scène, des victimes d'agression sexuelle, sujet du film. "The Hunting Ground" évoque le phénomène répandu des agressions sexuelles sur les campus universitaires américains, régulièrement couverts par les autorités locales par crainte du scandale. A la fin de sa prestation, plusieurs dizaines de victimes d'agressions sexuelles sur des campus l'ont rejointe. Elles avaient toutes une inscription sur le bras: «NOT YOUR FAULT» (pas de ta faute), «UNBREAKABLE» (indestructible) ou «IT HAPPENED TO ME» (cela m’est arrivé).