Magazine La phytothérapie a le vent en poupe. Si on l'utilise avec une caution pharmaceutique, elle peut avoir tout bon pout calmer nos bobs et aider nos corps à retrouver l'harmonie. Voici 6 plantes à connaître et à utiliser.


Curcuma

Mélangé à du lait végétal, additionné à un smoothie ou avalé en gélule, le curcuma a de nombreux bienfaits. Il traite les inflammations. Mais aussi aide à venir à bout d’une digestion troublée. Il aiderait à prévenir le cancer et le diabète de type 2. Il serait un allié non négligeable dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer et contre certaines maladies cardiovasculaires.

Ginseng

Un coup de fatigue ? Et si vous preniez du ginseng ? On prête à la plante, utilisée depuis des millénaires, de nombreuses vertus : propriétés anti-inflammatoires, tonifiantes et même aphrodisiaques. Elle est surtout utilisée, par les étudiants ou travailleurs qui ressentent une grande fatigue physique ou intellectuelle.

Mélisse

La mélisse officinale est, depuis des millénaires, utilisée pour gérer les troubles du sommeil, le stress et les troubles nerveux. Elle convient à toutes les personnes souffrant d’insomnie, elle leur permet de se relâcher. Elle est également efficace contre les troubles de la digestion, chez l’enfant, comme chez l’adulte. Elle peut être utilisée en cas d’herpès et de grippe également.

Thym

Antiseptique, stimulant, antispasmodique, diurétique… Le thym est l’allié naturel contre les microbes ! Utilisé en cuisine, en infusion, en sirop vendu en pharmacie ou en cachet à sucer, voire même en bonbon, il est un antiviral important. Il peut être consommé sans trop de risques et devrait stimuler le système immunitaire.

Arnica

C’est probablement LE produit que de nombreuses familles utilisent régulièrement, sous forme de granules ou de crème pour se soigner naturellement et venir à bout des petits bobos des enfants. Elle est utilisée pour soigner les hématomes et piqûres d’insectes. L’arnica est également recommandée avant et après une opération, afin de diminuer les douleurs musculaires et les hématomes.

Sureau

“L’efficacité du sureau n’est plus à démontrer contre les rhumes et virus”, explique Luc Vanderkragt. C’est l’un des compléments indispensable en cas de grippe et de fièvre. Chez l’enfant, elle peut être consommée, en complément d’un traitement médical si besoin est, pour traiter des maladies à caractère éruptif (rougeole,roséole…).