Magazine

Voilà ce que l'on peut faire pour être moins "addict" à son téléphone !


Les écrans que nous côtoyons au quotidien regorgent de couleurs attrayantes et poussent de nombreuses personnes à l'addiction, décrite par beaucoup comme le mal du siècle. Un ancien employé de Google, qui sait de quoi il parle, suggère de faire passer les écrans des smartphones en noir et blanc, dans le but de diminuer ce pouvoir qu'ils ont sur une large majorité d'entre nous.

Selon de récentes statistiques, plus de deux milliards et demi de personnes possèdent un smartphone, et beaucoup d'entre elles éprouvent des difficultés à les éteindre.

"YouTube sait de mieux en mieux prévoir quelle vidéo il doit lancer pour te garder devant l’écran, même si cela te prive de sommeil. Instagram excelle à te montrer quelque chose que tu serais en train de rater" expliquait Tristan Harris il y a quelques semaines à Libération.


Opter pour des nuances de gris

Interpellé par cette propension, cet employé de Google jusqu'en 2016 envoie un PowerPoint de 144 pages à ses collègues de l'époque. Intitulé "Appel pour minimiser les sources de distraction et respecter l'attention de nos utilisateurs", le document circule comme une traînée de poudre dans les allées du géant de l'informatique.

Si le succès est au rendez-vous, difficile pour cet informaticien trentenaire de changer les choses depuis l'intérieur de Google. Il démissionne et lance un mouvement favorisant un "temps bien utilisé" (Time Well Spent en version originale).

Go Gray figure parmi les recommandations qu'il prône. L'idée est d'opter pour les nuances de gris. "Des icônes colorées récompensent notre cerveau à chaque fois que nous déverrouillons notre smartphone" explique la plateforme. "Configurez-le en nuances de gris afin de supprimer ces renforcements positifs, ce qui aide beaucoup de personnes à moins vérifier leur téléphone."

© Reporters
Les yeux de l'homme étant sensibles à certaines couleurs, comme le rouge brillant, c'est pour cette raison que des applications comme Instagram, Airbnb ou encore Google ont repensé leur logo en mettant en exergue des couleurs chaudes. Le même principe s'applique aux nombres de notifications, cerclé de rouge, en attente d'être consultées.

© Reporters
Et Tristan Harris de comparer cette addiction aux smartphones à celle pour les machines à sous, elles-aussi des plus bigarrées. Le geste de rafraîchir un flux d'actualités s'apparentant en outre à celui de tirer le levier en espérant un jackpot.


De 5 à 2h par jour !

© Reporters
Interrogé par Vice, Rehman Ata, un scientifique canadien expliquait avoir testé cette tendance du Go Gray, grâce à laquelle il était parvenu à diminuer de soixante pour cent son temps quotidien passé sur un smartphone : de cinq heures à deux heures par jour.

Si cette transition ne vous fera pas jeter votre smartphone au rebut, elle pourrait néanmoins vous faire réaliser à quel point cet objet du quotidien est sujet à susciter une addiction, et donc potentiellement à vous aider à l'utiliser de manière plus raisonnable.