Magazine Lancement du nouveau studio Blaze au David Lloyd situé à Uccle. Cocktail cardio, boxe et musculation au programme de cet entraînement cardiovasculaire pour se faire du bien !

L'invitation avait été lancée par le General Manager du Lloyd, Laurent Yernaux. "Venez vous essayer au Blaze... 45 minutes de sports intense et de transpiration garantis dans un studio flambant neuf !" La DH a donc pris son courage à deux mains et enfilé t-shirt, short, basket pour le défi.

Direction la salle... Pardon, le studio où nous attend Philippe, Blaze Supervisor ou coach en salle. Un bel athlète... Le studio est divisé en trois parties, comme le cours collectif d'une durée de 45 minutes (Ndlr: 3 rounds au total). Lumières style boîte de nuit, musique à fond, écran diffusant des infos sur votre effort physique... "On est sur un registre de fortes intensités et d'intervalles" nous explique-t-il. "Les sportifs jonglent avec du cardio classique, une zone de musculation et enfin une section de frappes avec des sacs." Lors d'une session, vous passez trois fois par chaque 'station' avec des exercices différents poposés en muscu et en boxe. La cardio travaillant essentiellement sur la vitesse.

Le Blaze s'adresse à tout le monde quelque soit son niveau. En manque de sport et en léger surpoids, nous avons failli jeter l'éponge au bout du 1er round. Mais une certaine honte et une amour-propre salavateur nous en ont dissuadé... Et magré un second round pas évident, les dernières neuf minutes furent agréables bien qu'intenses. Surtout, le résultat final est assez sympa et efficace: 750 calories brûlées en moins d'une heure de sport... "Un vrai cours de HIT: high impact training", ponctue Philippe.

La technologie permet à tout niveau d'évoluer

Le Blaze est accompagné d'un certain degré de technologie. Un capteur est accroché à l'aide d'une courte sangle au niveau du plexus, c'est la ceinture cardio. Après avoir encodé votre poids et votre âge, il enverra tout une série d'information vers les moniteurs du studio. En premier lieu vos pulsations cardiaques. "C'est ce qui permet à chacun de trouver son propre rythme et à moi de conseiller lorsque l'intensité de l'exercie est suffisante ou insuffisante."

200.000 euros d'investissement

Pour offrir ce nouveau produit fitness à sa clientèle, le Lloyd a investi. "Le studio plus le matériel ont coûté quelques 200.000 euros" confirme le directeur de l'établissement. "Il est unique et nouveau en Belgique. Il en existe plusieurs en Angleterre, à Amsterdam... C'est une bonne manière de donner un coup de modernité au club. L'époque est propice à l'ouverture de petites structures un peu partout, comme le crossfit par exemple. Les gens sont en demande. Cela nous permettra d'être crédible pour la tranche d'âge 25-40 ans".