Magazine

Aux Golden Globes, les stars avaient décidé de se la jouer sobre et de porter du noir pour protester contre les agressions sexuelles dont sont victimes les femmes à Hollywood. Toutes, sauf trois.


Loin d'être sur la retenue, Blanca Blanco est apparue dans une robe rouge sang au décolleté déroutant.

"J'aime le rouge. Porter du rouge ne signifie pas que je suis contre le mouvement. Je soutiens les actrices courageuses qui militent par leurs actions et leurs choix vestimentaires. Je suis excitée à propos de ce mouvement. Un vrai changement est attendu depuis si longtemps!", a-t-elle déclaré à Fox News. L'actrice n'a pas de mots assez forts pour encenser le mouvement mais elle a pourtant décidé de ne pas le suivre préférant sans doute faire parler d'elle. En effet, l'année dernière déjà, elle avait fait retenu l'attention pour sa tenue osée lors des Oscars. Vêtue à l'époque d'une robe jaune (trop) fendue, elle avait choisi de ne pas porter de sous-vêtements dévoilant ainsi son intimité aux photographes.

Aussitôt, l'actrice aperçue dans Awakened a fait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux. "Humilier fait partie du problème. Cela me blesse mais je suppose que ça fait partie de notre industrie. Il y a des gens qui apprécient, d'autres pas. Atria Couture a fait un travail incroyable avec ma robe et j'apprécie le fait qu'ils m'aient habillé."

© ap

Barbara Meier, une mannequin allemande, a quant à elle opté pour une robe rose pâle beaucoup moins tape à l'oeil mais pas noire pour autant. Elle a partagé son choix, issu d'une longue réflexion, sur Instagram.

"Beaucoup de femmes porteront du noir pour suivre le mouvement Time's Up. Je pense que c'est une belle initiative mais j'ai décidé de porter une tenue colorée. Si nous voulons que ces Golden Globes soient ceux des femmes fortes qui s'élèvent pour leurs droits, je pense que ce n'est pas le bon moyen de ne pas porter de vêtements sexy ou ne pas laisser apparaître notre personnalité à travers nos vêtements. Nous nous battons depuis longtemps pour avoir la liberté de porter ce que nous voulons et c'est donc ok aussi de porter une robe un peu plus sexy. Si nous nous restreignons car certains hommes ne peuvent pas se contrôler, c'est un grand pas en arrière. Nous ne devrions pas avoir à porter du noir pour être prises au sérieux. Les femmes américaines devraient briller et être remplies de couleur. C'est dans notre nature. A mon avis, c'est ça qui représente notre force. Mais pour être claire : beaucoup de mauvaises choses sont arrivées et ne devraient plus jamais se produire."


Enfin, Meher Tatna, la présidente de la Hollywood Foreign Press Association qui est à l'origine de l'événement a choisi d'apparaître en tenue traditionnelle indienne indiquant que c'était dans sa culture d'apparaître en vêtements colorés lors d'événements importants. Elle avait toutefois accroché un pin's "Time's Up" en soutien au mouvement.

© ap