Magazine Bien choisir l’accessoire coquin qui pimentera votre vie sexuelle n’est pas une mince affaire.

Les sextoys. Des objets qui permettent d’explorer la sexualité autrement, en couple ou en solo. Le marché mondial rapporte des milliards d’euros annuellement.

Pourtant, bon nombre de ces objets, achetés sur un coup de tête ou par effet de mode, restent dans les armoires. C’est ce que Sabrina Bauwens, sexologue, appelle le "syndrome de la table de nuit. Malgré la vague de vente à domicile de sextoys qui facilite la découverte de son corps et de l’orgasme, un grand nombre de femmes achète des jouets érotiques mais avoue ne jamais les utiliser. Le jouet reste dans le tiroir, bien propre dans son emballage."

Souvent, c’est parce que l’accessoire sexuel n’a pas été bien choisi (offert ou décision minute que l’on regrette plus tard).

Dès lors, comment bien choisir le jouet qui vous aidera à atteindre une autre forme de plaisir sexuel ?

Il faut d’abord se connaître. Faites confiance à votre instinct : qu’est-ce qui vous fait plaisir ? Aimeriez vous jouer à deux ou en solo ? Plutôt doux ou plus puissant ? Posez-vous des questions. Si vous hésitez, demandez conseils à des spécialistes en magasin. Ils sauront vous aiguiller.

Privilégiez la qualité. Comme pour tout objet du quotidien, la qualité a un prix. Un sextoy acheté pour une bouchée de pain sur Internet pourrait bien ne plus vibrer au bout d’un temps. Mieux vaut mettre un prix un peu plus élevé et se rendre dans des boutiques ayant pignon sur rue que d’acheter une "bonne affaire" qui se révélera être une catastrophe sexuelle.

Les sextoys sont là pour vous faire du bien. Pas pour vous dégoûter. Un bon sextoy épouse les formes de votre corps et de votre anatomie interne. Il est conçu par des spécialistes, essayé par des femmes et/ou des couples avant d’être commercialisé.

Un chèque cadeau plutôt qu’un achat pour quelqu’un d’autre. Acheter un sextoy n’est pas une mince affaire. Déjà, pour vous, le sextoy doit répondre à différents critères. Pour une autre personne (amie, sœur, épouse…), les critères peuvent être différents. Préférez offrir un bon dans un magasin coquin. La personne qui le recevra pourra elle-même choisir, en toute discrétion (et en votre compagnie si vous partagez sa vie). De la sorte, vous évitez de faire un cadeau qui ne servira qu’une fois avant d’être oublié dans une armoire, à l’abri des jeunes regards.