Magazine

Aujourd'hui, c'est le coup d'envoi de l'Euro 2016 de football. Histoire de parler d'autre chose que d'assist et de back droit, voici un petit topo sur nos Diables hors terrain ! Coiffure, tatouages, papa modèle, papa au grand cœur, avenir assuré, belle baraque, carrière qui aurait pu être tout autre, jumeaux ou pas, des miss, ... voici 12 petites histoires de Red Devils.



Radja Nainggolan, ninja à crête

© REPORTERS

Difficile de parler de Radja Nainggolan sans aborder le thème "coupe de cheveux". Que ce soit sur le plan capillaire ou sur le gazon, le milieu de terrain de l'AS Roma est impressionnant. Son coiffeur ne manque certainement pas de ressource puisqu'on a déjà vu le Diable rouge arborer une crête blonde, rouge, noire ou carrément noir-jaune-rouge. Et lorsqu'il en a assez, il passe au crâne rasé et puis, il s'offre une tête en toile d'araignée lorsque ça repousse. Il semblerait que ce goût pour les extravagances capillaires soit de famille puisque sa soeur, elle aussi, a opté pour une coupe de cheveux détonante.

© DR

Radja, c'est aussi un gars au caractère bien trempé, on le surnomme d'ailleurs "le ninja". Mais son prénom signifie surtout "roi" en indonésien. Né d'une maman belge flamande catholique et d'un papa indonésien protestant, il a été abandonné par son père très tôt. Nainggolan a vécu dans une grande précarité, avant de se tourner vers le football, avec sa soeur jumelle Riana, attaquante de la Res Roma.

© REPORTERS


Fellaini et son double

© REPORTERS

Mêmes yeux en amandes, mêmes sourcils épais, et surtout même chevelure. Oui, Marouane Fellaini a un frère. Il s'appelle Mansour. Ce n'est pas un jumeau, mais la ressemblance est frappante. Du coup, le cadet du joueur de Manchester United use de stratagèmes pour jouer au farceur et s'entourer de groupies. Il en a d'ailleurs profité pour piéger José Mourinho, sans doute malgré lui. Juste avant la rencontre entre les deux grandes équipes de Premier League, Mansour est venu récupérer des billets pour le match à l'hôtel. Du coup, le portier, qui l'a pris pour Marouane, a expliqué au coach de Chelsea que Fellaini ne jouait pas le match. "Fellaini ne joue pas parce qu'il est venu chercher des billets au nom de son ami Eden Hazard. Donc s'il est venu les chercher ici ce matin, c'est qu'il ne joue pas", explique-t-il. Intrigué, le Portugais a pris son téléphone pour lancer une recherche sur Google: " Je suis tombé sur des images du frère de Fellaini. Il posait dans un hôtel avec des gens qui pensaient qu'il était le vrai Marouane Fellaini. Il est vrai qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau à son frère. Je suis allé montrer ces clichés au portier". Ouf, pas eu besoin de modifier le plan de match des Blues au dernier moment.


Carrasco et sa Miss

© AP

Cela fait quelques mois que Yannick Ferreira-Carrasco et Miss Belgique 2013 roucoulent. Noémie Happart ne savait pas au départ qu'il était footballeur. Ils se voient peu vu leurs activités respectives, mais ces moments-là sont intenses. D'ailleurs, le joueur de l'Atletico Madrid n'a pas hésité à venir embrasser la Liégeoise après son but, à la 79e minute lors de la finale de la Ligue des Champions face au Real. Une aubaine pour la presse people.

© Instagram Noémie Happart


Dries Mertens fait dans le patrimoine

© REPORTERS

Marié avec son amour d'enfance, Dries Mertens a défrayé la chronique fin de l'année dernière, non pas pour ses prouesses footballistiques cette fois, mais parce qu'il s'est offert une des plus belles maisons de Louvain. Il s'agit de "De Dry Coningen", un hôtel de maître classé construit durant la première moitié du 16e siècle.

© Ertzberg


Thibaut Courtois, celui qui joue des mains

© REPORTERS

Pourquoi Thibaut Courtois est-il si doué en tant que gardien de but? Si vous ne le saviez pas encore, le plus grand (en taille) des Diables est issu d'une famille de volleyeurs. C'est d'ailleurs le seul à avoir pris une autre direction, celle du football. Ses deux parents ont tous les deux joué au plus haut niveau en Belgique, son petit frère pratique aussi et sa soeur Valérie évolue dans l'équipe nationale belge. "J’ai commencé arrière gauche, mais grâce au volley, j'avais de bons réflexes et j'aimais plonger, donc parfois j'allais dans les buts. J'ai gagné le prix du meilleur gardien lors de plusieurs tournois et l'idée que j'avais un plus grand avenir comme gardien a grandi", a-t-il expliqué il y a quelques années.

© BELGA


Le jardin d'enfants d'Eden

© REPORTERS

A seulement 25 ans, Eden Hazard est déjà l'heureux papa de trois enfants ! Malgré son emploi du temps très chargé, la star du football et sa belle Natacha élèvent un petit Yanis (4 ans), un petit Leo (2 ans) et le bébé Samy. Un prochain bientôt en préparation? Il se peut effectivement que notre Diable ne s'arrête pas là. Il y a un peu plus d'un an, il assurait vouloir ... onze enfants pour créer sa propre équipe de football. D'ailleurs, en mai dernier après le duel entre Chelsea et Leicester, les joueurs avaient droit à quelques moments privilégiés avec leur progéniture sur la pelouse. Et Eden a montré qu'il restait pour l'instant le meilleur du team Hazard.



Kevin, l'idole des jeunes filles

© Instagram/ Michelle Lacroix

Si Kevin De Bruyne est admiré par de nombreux fans de foot pour son talent incontestable, le rouquin de 24 ans fait aussi complètement craquer les jeunes adolescentes. Certainement pas pour son jeu de jambes, mais sans doute que sa bouille de gamin le rend plus accessible. Et puis, le joueur de Manchester City vient d'avoir un bébé avec sa femme Michèle, qui confirme: c'est un super papa !

© Instagram Debruynebrasil


Axel Witsel prend son envol

© REPORTERS

Egalement jeune papa (d'une petite Maï-Li), Axel Witsel n'est pas qu'un footballeur dans la vie professionnelle. Le Diable rouge a investi dans la société aéronautique LindSky Aviation. C'est donc en tant qu'homme d'affaires qu'il compte assurer ses rentrées financières après sa carrière de sportif. "J'espère pouvoir piloter un jour mon propre avion chez LindSky", a-t-il confié. "Assez tôt, j’ai pensé à investir. Je ne suis pas quelqu’un de bling-bling. J’ai les pieds sur terre et je sais d’où je viens : il ne faut pas flamber son argent".

© Instagram axelwitsel28


Laurent Ciman, Canadien de coeur pour sa fille

© instagram

Il y a quelques temps, l'arrière droit expliquait à TVA Sports qu'il songeait sérieusement à obtenir la nationalité canadienne. Ce changement, Laurent Ciman l'opérerait pour sa fille Nina, 6 ans, atteinte d'autisme. Ce pays outre-Atlantique offre en effet de meilleurs soins pour les personnes victimes de ce trouble. C'est déjà pour la même raison que le joueur avait accepté de défendre les couleurs de l'Impact de Montréal. Depuis son arrivée au Canada, la famille Ciman vit beaucoup mieux. "Nina a fait plus de progrès en un an au Canada qu'en 5 ans en Europe. C'est le jour et la nuit. Elle est devenue plus autonome, elle parvient mieux à se faire comprendre et à communiquer. Son comportement et sa motricité sont bien meilleurs". Le Diable au grand coeur est prêt à tout pour que sa fille ait une vie meilleure.


Thomas Vermaelen, sa femme championne du monde

© instagram

Cela fait déjà plusieurs années que Thomas Vermaelen roucoule avec Polly Parsons. L'heureux couple est d'ailleurs parent de deux petits garçons : Raff (2 ans) et Ace Roman (10 mois). Mais Polly Parsons, en plus d'être mère de famille, est une mannequin récompensée pour sa beauté. Le magazine FHM avait en effet organisé une série de votes où, à chaque tour, deux WAGS (femmes et copines de sportifs) s'affrontaient. Au terme de ces duels, les votants devaient finir par élire la plus belle WAG. Et en 2014, c'est la magnifique Polly Parsons qui est repartie avec le trophée ! Une jeune femme qui n'est pas qu'un physique puisqu'elle a également présenté plusieurs émissions sur la BBC.

© Instagram pollyroseparsons


Toby Alderweireld, le tatoué

© reporters

La particularité de Toby Alderweireld, c'est qu'il adore littéralement les tatouages. "Son premier tatouage, il se l’est fait faire à 17 ans. Il n’a jamais demandé la permission; il ne nous en a jamais vraiment parlé. C’était son truc à lui. Il a d’ailleurs également porté deux grandes boucles d’oreilles. Mais ça, il n’aimera pas que je le dise dans le journal… (Rires)", racontait Marco Van Basten, entraîneur de l'époque à l'Ajax, dans la DH. En 2012, il s'est fait tatouer sur l’avant-bras la Cathédrale Notre Dame d’Anvers. Chrétien, Alderweireld estimait que c’était une façon d’exprimer son amour pour la ville qu’il avait dû quitter à 15 ans pour aller à l’Ajax. "J’y suis né et mes parents y vivent encore , dit-il. Les Anversois sont fiers de leur cathédrale." Il s'est également fait tatouer les noms de ses deux frères sur sa poitrine, mais aussi la vierge Marie et Dieu représenté comme Michel-Ange l’a fait dans la Chapelle Sixtine.


Jan Vertonghen: sa famille, sa bataille

© reporters

Jan est très jeune lorsqu'il intègre le club de Tielrode. Déjà, il est avec ses frères Ward et Lode. Très vite, il se fait repérer pour son jeu. Mais Jan hésite. Pour lui, il était difficile de ne plus voir ses frères. "Ce n’était pas dans les habitudes de la famille Vertonghen d’être séparé, dit Jurgen Maes, manager sportif du club, à la DH. C’est une famille très soudée. C’est ce qui fait aussi leur force de caractère."

Intégrer le centre de formation du Germinal Beerschot n'était pas son ambition. "Il voulait jouer en équipe première de Tielrode avec ses frères, rigole Jurgen Maes. Très régulièrement, le footballeur revient rendre visite à sa famille.

A 19 ans, ce jeune homme pour qui la famille a toujours revêtu une importance particulière subit l'épreuve la plus dure de sa vie. Son père décède d'une tumeur au cerveau. "Cela a été un moment très dur pour la famille, se souvient Jurgen Maes. Jan a été très touché par son décès. Je me souviens qu’il était resté deux semaines à Tielrode auprès de ses proches." Aujourd'hui, dès qu'il joue au foot, il a une pensée toute particulière pour sa famille et plus particulièrement pour son papa qui l'a toujours soutenu dans cette carrière.