Magazine

Malheureusement, il n'a pas que des bienfaits...


Il vaut mieux se passer d’adoucissant non pas parce qu’il n’est pas efficace, mais à cause de son impact sur l’environnement. D’après les tests que nous avons réalisés par le passé, tout adoucissant, même le moins bon, rend effectivement le linge plus doux (excepté les matières synthétiques). Par contre il diminue la capacité d’absorption des essuies (jusqu’à 30 %)… Mais le vrai problème, c’est que l’adoucissant pollue. Et s’il est évidemment agréable de disposer de linge moelleux, cela ne vaut certainement pas l’impact négatif de l’adoucissant sur l’environnement ! Voilà 

Comment fonctionne l’adoucissant 

Ses composés chimiques tensio-actifs adhèrent à la matière et lui apportent une couche lisse, qui est douce au toucher. La part des composés chimiques qui ne se fixe pas part dans les égouts. Et lorsqu’on lave un vêtement pour lequel on a utilisé de l’adoucissant, il y a à nouveau une partie de ces composés chimiques qui prennent le large dans les égouts. En d’autres mots, nous finissons par charger les eaux usées de composés chimiques tensio-actifs. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous ne testons plus les adoucissants.

Quelques conseils

D’après nos tests, la lessive en poudre rend le linge plus doux que la lessive liquide. Choisissez-la si vous voulez gagner en douceur. Par contre, utiliser de l’eau douce ne donne pas de résultat significativement meilleur. Le sèche-linge apporte aussi de la douceur, mais il consomme beaucoup d’énergie, ce qui n’est pas non plus écologique. Peut-être pouvez-vous envisager d’y mettre uniquement les essuies et les draps, si vous les trouvez vraiment trop rêches. Et si vous faites sécher le reste de votre linge à l’air libre à l’intérieur, n’oubliez pas de bien aérer pour chasser l’humidité et les problèmes qui peuvent en découler (comme des moisissures).