Magazine

Dans son livre "Histoires plastiques", Isabelle Sarfati aborde la chirurgie esthétique sous différents aspects. Avec ses yeux de professionnelle quand elle fait face à des patientes qui veulent plus de seins, plus de fesses ou quand elle rencontre un joueur de poker professionnel qui a choisi d'avoir quatre testicules pour lui porter chance. Mais également en tant que patiente lorsqu'elle décide de subir plusieurs interventions. "Tout est vrai", précise la chirurgienne qui explique toutefois que son alter ego dans le livre est plus "haute en couleurs" qu'elle ne l'est vraiment. "J'en ai fait une addict de la chirurgie plastique qui se fait tellement opérer qu'elle ne sait plus à quoi elle ressemblerait si elle ne s'était jamais fait opérer." A travers des histoires parfois drôles, elle aborde sans complexe le domaine dans lequel elle travaille depuis une trentaine d'années maintenant.