Magazine Il tire son du nom de l’acteur italien Carlo Bertinazzi dit Carlino.

Issu probablement de la Chine, avec des origines identiques à celles du matin ou dogue du Tibet, la race du carlin est arrivé en Europe par la Hollande à partir du XVIe siècle.

C’est en Angleterre que les éleveurs sélectionnèrent ensuite certaines caractéristiques afin de créer deux familles : le Carlin-Morisson à pelage fauve et le Carlin-Willoughby à robe mélange de noir et café au lait. Ces deux familles ont fusionné depuis 1866.

Au XVIIIe siècle, le carlin passe la Manche et arrive en France où Joséphine de Beauharnais, après Marie-Antoinette, l’ont adopté.

Appelé pug en Angleterre à cause de sa face aplatie (pug-nose = nez camus), la race prend la dénomination de mops en Allemagne et carlin en France, du nom de l’acteur italien Carlo Bertinazzi dit Carlino qui portait un masque noir dans le rôle d’Arlequin au XVIIIe siècle.

Le carlin appartient à la classe des molossoïdes de petit format : des chiens à forte musculature malgré leur taille au garrot modérée. L’écoulement de deux millénaires n’a en rien affecté le pouvoir de séduction du carlin : trapu et musclé, on le décrit souvent au travers du qualificatif de Multum in parvo, à savoir "beaucoup dans très peu".

Derrière ces grands yeux ronds et cette silhouette menue, (30 cm de haut) se niche un carlin fier de son format compact et de son corps musclé.

Avec son léger prognathisme inférieur, le carlin a une tête grande et ronde, ainsi qu’un museau court et équarri. Ses mâchoires caractéristiques et ses lèvres épaisses lui compliquent la tâche pour attraper la nourriture et il a donc tendance à l’avaler directement sans la mâcher.

Qu’il soit de robe argent, abricot, jaune ou noire, son pelage recouvre une peau sensible qui exige un soin méticuleux.

En effet, le poil court du carlin dévoile une peau présentant des replis, surtout au niveau de la tête.

Un toilettage régulier de ces replis cutanés ainsi qu’une bonne alimentation contribuent à réduire le risque de problèmes dermatologiques.

Une langue épaisse, un palais très long et tendre, ainsi que de petites narines sont des facteurs qui influent sensiblement sur la respiration du carlin. Il est donc capital de prêter attention à ce point au cours de la phase de développement corporel, surtout par temps chaud.

C’est un chien sensible, fidèle, affectueux et gai. Son maître ne le gâte jamais assez. Jeune, il est assez turbulent mais une bonne éducation menée de manière conséquente peut faire de lui un chien calme et posé continuant malgré tout de faire preuve d’une nature enjouée.

Ce minidogue de salon est un compagnon au bon caractère, mais qui peut être exclusif et ombrageux. Il n’aboie que très peu. Ce n’est pas un gardien bien qu’il soit réservé envers les étrangers. Ce chien ne demande pas beaucoup d’espace dans la maison et se plaît à rester en compagnie de son maître. Il n’aime donc pas être laissé seul.

Les diverses caractéristiques du carlin ont amené des vétérinaires et nutritionnistes du Centre de Recherche et Développement de Royal Canin à développer une formulation permettant de prendre naturellement en considération ces spécificités propres à la race. Ainsi, le caractère prognathe et brachycéphale du carlin est pris en considération par une croquette adaptée dans sa taille, sa forme et sa texture. Elle est étudiée de manière à stimuler le chien à broyer et à faciliter la préhension grâce à une croquette dont la dimension, la forme et la texture sont adaptées.

Des capteurs de calcium contribuent à ralentir la formation de tartre et veillent à une hygiène buccodentaire optimale. Les nutriments sélectionnés avec parcimonie contribuent à réduire le risque d’irritation cutanée et renforce le rôle barrière de la peau.

Cet aspect de la formulation répond particulièrement bien à la nature plissée de la peau, notamment au niveau de la face du chien.

Enfin, la formulation renforce la musculature particulièrement bien développée dans cette race.

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un carlin et vous souhaitez lui offrir le meilleur pour son équilibre et pour l’aider à vivre mieux et plus longtemps…

N’hésitez plus et demandez conseil auprès de votre vétérinaire ou dans votre magasin spécialisé. Plus d’infos sur www.royalcanin.be