Magazine Larges baies vitrées qui laissent apparaître de somprueux paysages, des repas concoctés par des chefs, des suites confortables et luxueuses : on est très bien à bord du train Shiki-Shima.


Avec ses cuisiniers distingués au Michelin, ses salles de bain luxueuses et son piano-bar aux lignes élégantes, le Shiki-Shima n'a rien à envier aux plus beaux hôtels. Pas mal pour un train.

Dans un archipel japonais célèbre pour ses Shinkansen qui traversent le pays à toute vitesse, le dernier chic ferroviaire n'est-il pas de pouvoir prendre le temps de savourer un voyage?

Pour 950.000 yens (7.760 euros) par personne, on peut réserver une suite luxueuse dans un sleeping du Shiki-Shima, qui mettra quatre jours et trois nuits pour faire au départ de Tokyo une grande boucle passant par l'île de Hokkaido (nord).

Le train couleur champagne, dont le nom signifie "Ile des quatre saisons", compte huit voitures dotées pour certaines d'impressionnantes baies vitrées qui offrent aux voyageurs de spectaculaires vues sur la campagne du nord de l'archipel.

Après un dîner préparé par de grands chefs, ils peuvent se retrouver pour un verre dans l'atmosphère relaxante d'un piano-bar baigné par la chaude lumière d'une fausse cheminée.

Le Shiki-Shima a quitté lundi la capitale pour son voyage inaugural, embarquant 33 passagers, selon East Japan Railway. Et malgré la coquette somme demandée, l'opérateur assure que les réservations sont pleines jusqu'à mars 2018.

Le Shiki-Shima n'est pas le premier train à rouler sur le créneau du luxe au Japon.

La compagnie ferroviaire Kyushu Railway propose depuis 2013 sur l'île méridionale et rurale de Kyushu le "Nanatsuboshi" (sept étoiles), un train à sept voitures et 14 suites en lambris dotées de lits royaux, d'un bureau, d'une salle de bain indépendante et de toilettes avec lunette chauffante.