Magazine

Terminés les paysages désolés, place aux couleurs. L’hiver touche à sa fin et la nature sort de sa longue hibernation. Voici les conseils d'un pro pour tailler au mieux ce qui doit l'être.


Un bon nettoyage

Vers la fin de l’hiver, vous pouvez commencer à nettoyer les parterres des plantes vivaces. « Coupez tout ce qui a pourri ou fané », conseille Laurent Dabomprez, jardinier paysagiste. Le moment est aussi venu de vous occuper des plantes ayant souffert du gel. En les taillant sans arracher la racine, vous leur offrirez une chance de renaître. Laurent Dabomprez vous propose également de couvrir le sol de votre jardin et de votre potager « en y étalant une couche superficielle de sciure de bois ».


Des travaux de taillage

Taillez vos rosiers, qu’ils soient de type buisson ou grimpant. Dans le premier cas, coupez-les à une distance de 15 à 20 centimètres du point de greffe. Cela réduira la taille des parties ligneuses et favorisera les jeunes pousses. Dans le second cas, vous pouvez conserver les branches principales et rabattre les pousses latérales.

Il est également l’heure de vous occuper de vos arbres et arbustes en supprimant les branches mortes ou abîmées, ainsi que celles qui s’entrecroisent. Toutefois, Laurent Dabomprez précise de ne surtout pas tailler vos arbres fruitiers. « Ils vont commencer à fleurir fin mars. Donc, attendez la floraison avant des les tailler car il faut que les branchages se fassent. » Le jardinier paysagiste ajoute qu’à l’approche du printemps, vous pouvez déjà couper vos massifs de graminées ornementales.


La dernière limite pour la plantation

Il est encore de temps de planter des arbustes à racines nues et des plantes vivaces. « Mais ne traînez pas, avertit Laurent Dabomprez. C’est la dernière période ! »


Côté potager

Dès la fin de l’hiver, vous pouvez semer les fèves, ainsi que les pommes de terre. Profitez également du mois de mars pour planifier votre potager en préparant ce qui pourra être planté en avril. « En attendant, placez-les sous des mini-serres ou à côté d’une fenêtre, à l’intérieur de votre maison », explique Laurent Dabomprez. Vous pouvez également vous mettre à réfléchir à l’organisation de votre potager pour toute l’année. « Regardez vos plants de l’année précédente et prévoyez une rotation des cultures. » Laurent Dabomprez insiste aussi sur le fait qu’il ne faut jamais bêcher un potager. « En retournant la terre, vous inverserez tout ce qui a été mis en place. En fait, vous devez aérer le sol en l’ouvrant avec une grelinette (NdlR : une sorte de fourche à double manche). »


Dès le retour du beau temps

Lorsqu’il recommencera à faire chaud, vous pourrez relancer votre compost en le mélangeant et en créant un nouveau tas à côté de son emplacement. C’est ce qui favorisera la fermentation. « Si vous avez deux composts, vous pouvez les mélanger ensemble », précise Laurent Dabomprez. Le retour du beau temps obligera également certains à tondre leur pelouse et à tailler leurs haies, pour ceux qui auraient oublié de le faire avant l’hiver.