Magazine

Si les fainéants l'attendent avec impatience, son utilité sera plutôt thérapeutique...

On ne cessera de le répéter, l'exercice physique est essentiel à notre bien-être. C'est un des meilleurs remèdes contre les maladies, la prise de poids et la fatigue. Mais parfois, cette vie de fou que nous menons laisse peu de place pour se rendre à la salle de sport ou même pour courir une petite heure dans le parc. Surtout, d'autres personnes n'ont pas la possibilité physique de se dépenser parce qu'elles sont malades, trop âgées ou encore handicapées. Depuis un petit temps, des scientifiques rêvent donc de mettre au point une petite pilule miracle qui apporterait tous les bénéfices de cette activité sans les efforts. Une utopie ?

Ce qui est certain, c'est que ce médicament miracle n'est pas encore pour demain. Mais des scientifiques des universités de Sydney et Copenhague cherchent à développer des comprimés qui apporteraient tous les avantages du fitness. Cette étude est publiée dans la revue Cell Metabolism. Elle rapporte que les effets de l'exercice sur nos muscles squelettiques sont de l'ordre de 1000 au moins ! "Nous avons tracé un schéma directeur des effets de l'exercice physique qui pose les fondations pour de futurs traitements", explique le docteur Nolan Hoffman à Quartz. "Nous savons depuis longtemps que beaucoup de signaux sont induits par l'exercice, mais nous sommes les premiers à les avoir cartographiés et nous connaissons maintenant la complexité du processus".

Pour y arriver, les chercheurs ont prélevé un morceau de muscle sur quatre hommes en bonne santé, peu entraînés. Ensuite, on leur a demandé de pédaler aussi vite que possible durant 10 minutes avant d'extraire un nouvel échantillon de muscles. Il suffisait de comparer ces deux tissus. Des études qui ont pris trois ans tout de même.

Une découverte capitale contre certaines maladies

Cette découverte est importante pour les diabétiques et les personnes obèses. "L'exercice, c'est un des remèdes les plus puissants contre de nombreuses maladies, y compris le diabète de type 2, les problèmes cardiovasculaires ou certains troubles neurologiques", expliquent les trois professeurs à ScienceDaily. "Mais, pour beaucoup de gens, un traitement par le sport n'est pas viable. Il est donc essentiel de trouver un moyen de créer un médicament qui imite les bénéfices de ces exercices".

Évidemment, la pilule miracle ne remplacera jamais tous les bénéfices du sport, mais elle permettra à ceux qui ne peuvent presque plus bouger d'être en meilleure santé. D'après les scientifiques, il faudra au moins une décennie pour y aboutir.