Magazine Beaucoup de femmes refuseraient de recevoir un rapport sexuel oral parce qu’elles ne se sentent pas "fraîches". Lorals a donc inventé une culotte odorante, assez controversée.
 

Selon la société américaine Lorals, une culotte odorante augmenterait le plaisir sexuel oral chez la femme. Il n’augmenterait pas en intensité mais en nombre. Lorals explique que de nombreuses femmes (80 %)* refusent de recevoir un rapport sexuel oral car elles ont peur de dégager une mauvaise odeur. Ce sous-vêtement est très fin, en latex et il diffuse un parfum vanillé pour masquer les odeurs vaginales. Et le succès est au rendez-vous puisque 24.000 $ ont déjà été récoltés sur la plateforme de crowfunding Indiegogo, soit 4.000 $ de plus que ce qu’espéraient les initiateurs du projet.

Mais cette culotte Lorals, qualifiée de "révolutionnaire" par ses inventeurs, est controversée. Vouloir changer l’odeur vaginale des femmes reviendrait à dire qu’elles ne sentent pas assez bon pour le sexe oral. La gynécologue américaine Jennifer Gunter n’a pas hésité à critiquer cette initiative sur son blog. "Des produits comme Lorals renforcent juste la fausse croyance qu’un vagin normal est en quelque sorte désagréable." Et de poursuivre en précisant que si autant de femmes n’aiment pas recevoir du plaisir oral à cause de leur odeur, "la meilleure réponse serait d’éduquer les partenaires masculins et d’habituer les femmes à être fières de leur apparence, de leur odeur et de leur goût." Même son de cloche chez nous, en Belgique, pour une assistante en gynécologie : "C’est conceptuellement que cela est problématique; c’est stigmatiser ses odeurs comme mauvaises. Le sperme a aussi une odeur alors que très peu d’hommes vont se remettre en question par rapport à ça."

Modifier ces odeurs : dangereux ?

Et si le vagin de la femme a cette odeur, c’est pour une bonne raison. "Les sécrétions vaginales ont toujours une odeur; c’est si elles ne sentent rien que ce n’est pas normal", explique notre assistante. De plus, avoir des odeurs vaginales plus importantes ou différentes peut être le signe d’une infection. "Modifier ces odeurs peut être dangereux car un changement d’odeur est parfois un signe d’alerte face à un dysfonctionnement. Ça n’annonce pas toujours quelque chose de grave : ça peut survenir chez les femmes après leur premier accouchement ou si elles changent de contraceptif par exemple." C’est donc un moyen de comprendre le corps féminin. Il faut savoir qu’ajouter une substance, ici odorante, dans un réseau bactérien (le vagin) qui doit faire sa vie modifie toujours légèrement son fonctionnement naturel.

Et puis pourquoi vouloir changer ces odeurs naturelles ? Le vagin a sa propre odeur et elle peut tout à fait exciter un homme. Une étude publiée par le Canadian Journal of Human Sexuality affirme que 52 % des hommes qui pratiquent le sexe oral avec une femme aiment l’odeur dégagée par cette dernière.

* Lorals a réalisé un sondage sur 200 femmes à travers les États-Unis