Magazine

Qu'est-ce qui rend les gens heureux? Une question complexe qui amène des réponses qui varient fortement d'un individu à l'autre. Pour certains, avoir un enfant représente le summum du bonheur tandis que, pour d'autres, ce sont les voyages ou l'argent qui rendent le plus heureux.

Selon les résultats d'un sondage mené par Oxford Economics et le Centre national de recherche sociale de Grande-Bretagne, ce sont un nombre suffisant d'heures de sommeil et une vie sexuelle épanouie qui feraient monter en flèche notre niveau de bonheur contrairement à l'argent qui ne jouerait qu'un faible rôle.

Pour en arriver à cette conclusion, ils ont réalisé un sondage auprès de 8250 Britanniques. Ces derniers devaient répondre à une soixantaine de questions sur plusieurs aspects de leur vie. Sur un total de 100, l'index de bonheur moyen en Grande-Bretagne a été évalué à 62. Or, beaucoup de personnes ont obtenu des notes plus élevées. Les auteurs de l'étude se sont donc particulièrement intéressés à la tranche de la population qui avait obtenu les notes les plus hautes, entre 72 et 92.

Les causes du bonheur

Comment explique-t-on cette différence de "points"? Pas par les revenus semble-t-il. En effet, quadrupler le revenu des sondés ne ferait augmenter leur bonheur que de 2 points.

En revanche, une bonne nuit de sommeil ferait grimper la note finale de 15 points. "Mieux dormir est le changement le plus significatif à apporter pour augmenter votre bien-être", explique l'étude. Ceux qui disaient avoir une vie sexuelle épanouie avaient de même récolté 7 points de plus que les autres. Ce sont donc les deux causes qui engendrent l'augmentation de points la plus importante. 

Mais ce ne sont pas les seuls facteurs qui entrent en ligne de compte. Ainsi, être dehors, se balader, parler à des amis ou des voisins ou se marier auraient également des effets positifs. Ian Mulheim, Director of Consulting chez Oxford Economics explique que "dans un monde qui n'a jamais été autant connecté, la richesse de nos relations et nos réseaux de soutien restent parmi les principaux facteurs qui font que nous nous sentons bien. Ils représentent une partie de notre vie sur laquelle nous pouvons agir".

L'étude a également mis en avant le fait que ce sont les jeunes familles qui constituent le groupe le plus heureux.