People

Les photos très intimes de Manaudou, diffusées sur le web, ont suscité de vives réactions dans le monde sportif

PARIS La publication de photographies à caractère très privé de la championne française de natation Laure Manaudou sur plusieurs sites internet a suscité des réactions indignées de hautes personnalités du sport, le secrétaire d'Etat Bernard Laporte en tête.

"Je trouve ça scandaleux, lâche, minable, tous les mots que vous pouvez employer dans un cas de figure comme celui là", s'est insurgé le secrétaire d'Etat aux Sports, ex-entraîneur du XV de France, sur la radio Europe 1.
"J'ai envie d'aider Laure (...). Je ne la connais pas personnellement mais qu'elle sache qu'elle a tous nos encouragements et tout notre soutien", a ajouté Bernard Laporte, qui s'est félicité que la championne soit bien entourée.

"Laure est bien encadrée, elle a un avocat qui s'est certainement saisi de cette affaire (...). Qu'elle se consacre à nager, je crois que le plaisir elle le prend dans l'eau. Il faut qu'elle soit costaud, quelle soit forte, mais je sais qu'elle l'est (...). Ca s'arrêtera là et dans trois jours, plus personne n'en parlera".
Selon la Fédération française de natation, la championne doit participer ce week-end à Montpellier (sud de la France) aux interclubs de natation.

L'avocat de la championne, Me Didier Poulmaire, contacté par l'AFP, a indiqué qu'il ne communiquerait pas sur ce sujet. Il n'a pas confirmé que des plaintes avaient été déposées. De nombreux sites internet qui avaient dans un premier temps hébergé des clichés de la championne les ont retirés depuis.

Le champion olympique de judo David Douillet s'est quant à lui interrogé sur les moyens de protéger la championne.
"Il faut que les gens qui l'entourent s'occupent du problème (...), qu'elle se concentre sur ce qu'elle sait faire (...), qu'elle se mette dans son cocon tout simplement", a-t-il dit.

L'ancien petit ami de Laure Manaudou, le nageur italien Luca Marin, a démenti être le responsable de la publication des photos.

"Je n'ai rien à voir avec ces photos" a-t-il déclaré dès lundi à la presse. "J'ai vu avec une grande douleur ces photos et l'on m'a dit qu'un site français affirmait qu'elles avaient été mises en ligne par moi ou avec mon consentement. Tout ceci n'a pas de sens. Je n'ai rien à voir avec tout cela", a-t-il affirmé.

Le frère et entraîneur de Laure Manaudou a de son côté révélé sur le site Sport.fr qu'il avait été mis au courant le week-end dernier en plein championnat d'Europe petit bassin, "ce qui a pourri la compétition".

"J'espère que ceux qui ont fait ça vont un peu payer et même un peu plus", a dit Nicolas Manaudou.