People

La sortie d’un film consacré à la chanteuse allemande est l’occasion pour Ari Boulogne de faire quelques confidences.


Né Ari Päffgen le 11 août 1962, l’homme de 55 ans, n’a jamais été reconnu par Alain Delon. La légende du cinéma français aurait eu une liaison avec sa mère, Nico, la valkyrie allemande devenue muse d’Andy Warhol et chanteuse pour le Velvet Underground dans les années 1960. Ari a pourtant été adopté par la propre mère de l’acteur de Plein Soleil, Édith, et son beau-père, Paul Boulogne, qui lui a donné son nom, en 1977.

Une "rock'n'roll woman"

Nico fait aujourd’hui l’objet d’un film, Nico 1988, road movie qui retrace ses dernières années jusqu’à sa mort prématurée à Ibiza en 1988. Son fils, Ari Boulogne, a accordé une interview au Journal Du Dimanche pour parler de la relation particulière qu’il avait avec sa mère. « Elle avait un amour fou, sec et acide, avec un grand sens de la dérision. C’était une rock’n’roll woman, qui s’emparait de la scène comme d’une lionne », confie-t-il.

© Ari et sa mère Nico en 1966. - REPORTERS

Amour des drogues

De sa vie rock’n’roll, Nico avait gardé les excès et un goût prononcé pour les drogues. Drogues qu’elle n’a pas hésité à consommer régulièrement avec son fils. « Pour moi, c’était une très bonne mère. Elle m’a tout donné. Même la drogue, je l’ai vécue à fond avec elle sans que ce soit un problème », explique Ari Boulogne. « De mes 16 ans jusqu’à la fin, nous avons partagé la drogue, la même seringue. C’était une manière d’être ensemble », avoue-t-il.

"Tu n'as pas mes yeux, tu n'as pas mes cheveux"

Ari Boulogne n’a pas souvent croisé la route d’Alain Delon. À l’occasion de l’enterrement de Paul Boulogne, l’acteur français lui a bien fait comprendre qu’ils n’avaient rien en commun. « T’es mon pote, toi, t’es mon pote. Mais je vais te dire un truc : tu n’as pas mes yeux, tu n’as pas mes cheveux », lui aurait-il dit en lui tapant sur l’épaule. « Tu n’es pas mon fils, tu ne seras jamais mon fils. Je n’ai couché avec ta mère qu’une seule foi », aurait-il ajouté selon Ari. Mort précoce d’une mère junkie et rejet d'un père présumé, Ari est un écorché vif. 

© À gauche, Alain Delon, à droite Ari Boulogne. - DR