People C'est un retournement de situation auquel on assiste cette semaine dans la défense de l'actrice face à l'accusation d'agression sexuelle dont elle est l'objet.


Rappel des faits : le 19 août dernier, un jeune acteur, Jimmy Bennett accuse l'actrice Asia Argento, un des piliers de l'accusation contre Harvey Weinstein et du mouvement #MeToo de l'avoir agressé sexuellement. Dans les colonnes du New York Times, les faits qui se seraient passés à Los Angeles alors que le jeune acteur avait 17 ans (qui n'est pas l'âge de la majorité sexuelle en Californie) sont relatés avec beaucoup de détails.

L'actrice italienne avait nié en bloc, parlant de "persécution", avant que TMZ ne publie des photos et des textos envoyées à une de ses amies, Rain Dove, dans lesquels elle raconte : "J’ai couché avec lui et c’était étrange". les clichés les montrent tous les deux dans un lit, dénudés.

Cette semaine, l'avocat d'Asia Argento, Mark Jay Heller, explique à TMZ que l’acteur américain "lui a sauté dessus". Il ajoute même que le jeune homme pourrait s'avérer heureux qu'elle n'ait pas porté plainte à cette époque.

Que s'est-il passé selon l'avocat d'Argento ? Bennett aurait tenté d'extorquer de l'argent à l'actrice, après avoir découvert qu'elle était en couple avec le très connu chef et star de la télé Anthony Bourdain. Jimmy Bennett a "demandé un paiement à Bourdain en échange duquel il n’embarrasserait pas Asia et indirectement Bourdain". Le cuisinier aurait accepté à hauteur de 250 000 dollars sur les 380 000 demandés par l'acteur. Asia Argento n'aurait pas voulu payer le reste, selon son avocat.

Pourquoi la jeune femme de 37 ans à l'époque n'a-t-elle pas voulu attaquer ? Le connaissant bien (depuis ses 7 ans, âge auquel il a tourné dans un de ses films, avec elle) elle reconnaissait que "son passé douloureux, sa carrière hésitante et ses ennuis judiciaires avec ses parents" expliquaient pourquoi il avait "désespérément" besoin d'argent, exploitant à son avantage un fait qui avait eu lieu 5 ans auparavant.

La bataille d'avocats s'avèrent rude : ceux de Weinstein se sont bien sûr emparés de l'affaire.