People Il va tourner un spot télévisé encourageant l'adoption d'enfants. Ils sont plus de 130.000à attendre une famille

WASHINGTON Sa vie que l'on prétend dissolue, depuis sa fracassante rupture avec Demi Moore, n'a pas été de nature à ternir l'image de Bruce Willis auprès du président américaine George W. Bush. Puisque c'est un grand ami de la famille (il l'était déjà du père), c'est à l'acteur, en effet, que W a fait appel, pour qu'il tourne, avec son épouse Laura, un spot télévisé encourageant les Américains à adopter davantage d'enfants.Lors d'une cérémonie à la MaisonBlanche, M. Bush a présenté ce message et lancé un nouveau site internet fédéral (www.adoptUSkids.org) qui contiendra une banque de données d'enfants pouvant être adoptés. Victime de son succès - ou de celui de ce dur au grand coeur qu'est Walter Bruce Willis - le site était d'ailleurs inaccessible hier, pour cause de trafic trop important!

Le président Bush a aussi nommé Bruce Willis, qui était accompagné pour l'occasion de son ex-épouse et de leurs trois filles, Rumer, Scout et Tallulah Belle, porte-parole national des enfants proposés à l'adoption.

`Nous savons tous que Bruce est un dur au cinéma, mais la vérité c'est qu'il a le coeur tendre pour les enfants´, a affirmé le président en présentant le héros de Die Hard et d'Armaggedon.

Selon la Maison-Blanche, quelque 130.000 enfants, allant du plus jeune âge à l'adolescence, attendent d'être adoptés. Nombre d'entre eux constituent des cas spéciaux, soit en raison de leur origine ethnique ou de difficultés motrices ou mentales.

Actuellement éloigné des plateaux de cinéma - le tournage d' Hostile Rescue, avec Monica Belucci, qui s'est notamment déroulé à Hawaii, est terminé - l'acteur a donc choisi d'utiliser son temps libre à servir une bonne cause.

A l'instar de nombre d'autres stars, comme Roger Moore, Peter Ustinov, Vanessa Redgrave, Harry Belafonte, Liv Ullman ou plus récemment Angelina Jolie, ambassadeurs et ambassadrices de bonne volonté à l'Unicef, Bruce Willis apparaîtra donc dans un spot que des millions d'Américains découvriront dans les étranges lucarnes.

A la rentrée, le chauve le plus sexy d'Hollywood retrouvera pourtant son premier métier et les studios de cinéma. Au côté de Matthew Perry, Natasha Henstridge et Amanda Peet, il reprendra son rôle de Jimmy Tudeski, dit Jimmy la Tulipe, dans la suite de Mon voisin le tueur, sorti voici déjà deux ans. Cette suite, qui n'a pas encore été baptisée, devrait être réalisée par Howard Deutch (Les grincheux) et scénarisée par Mitchell Kapner (déjà responsable du premier opus). Le tournage débutera le 4 octobre prochain à Los Angeles.

Ce qui laissera le temps, peut-être, à Bruce Willis de retrouver dans son placard sa casquette de producteur laissée de côté depuis quelques temps. Il aurait, en effet, en chantier une minisérie pour la chaîne câblée HBO.

Bruce Willis et sa maison de production Cheyenne Enterprises souhaitent, en effet, adapter le roman de James Ellroy The cold six thousand pour la chaîne HBO. L'acteur pourrait également jouer dans cette série.

Quant à la politique, qu'il a souhaité embrasser (eh oui, elle aussi!) un temps, rejoignant les rangs du parti Républicain, l'acteur aurait aujourd'hui renoncé à en faire un métier. `Je crois que mes règles de vie auront à changer si je me présente un jour à un mandat officiel´ a-t-il d'ailleurs récemment déclaré. `Mon passé mouvementé me tiendra toujours éloigné de ce milieu. Mais pendant les quatre années où je serai Président - ou n'importe quelle autre fonction au sein de l'Etat - je serai bon et je servirai mon pays. Je veux servir mon pays.´

© La Dernière Heure 2002