People

L'actrice se confie dans les pages du Elle France.

Elle a le regard profond et intelligent de sa mère, la bouche de son père. A l'occasion de la sortie du film K.O, Charia Mastroianni fait la cover du Elle France, le sourire franc et naturel.



Dans les pages du magazine, elle se livre sur le cinéma, mais aussi, plus rare, sur sa fille, née de son union avec Benjamin Biolay, dont elle est aujourd'hui séparée."Elle est beaucoup plus forte que je ne l'étais à son âge. Moi j'avais envie de disparaître", confie-t-elle. 

Elle revient sur sa bonne entente avec le père de famille, avec qui elle est apparue sur scène et en studio pour enregistrer le dernier album. Pour Chiara, Bioly, "est un chef d'orchestre, il vous porte. Malgré ses airs de bad boy, il vous encorage avec une bienveillance rare. Les concerts avec lui sont comme des parenthèses enchantées." 

L'actrice en profite aussi pour dénoncer le modèle de la famille idéale propagé par la publicité. "On oublie à quel point la famille peut être toxique (...) Avoir un enfant par exemple, c'et merveilleux, mais on ne dit pas que cela peut être aussi une remise en question de soi abyssale. Et malgré l'émancipation féminine, on est encore dans ce diktat selon lequel une femme est forcément faite pour avoir des enfants. Le moule dominant reste d'un archaïsme dominant".

L'actrice de 45 ans rend aussi hommage sa mère Catherine Deneuve : "Elle est d'une intelligence assez redoutable, et plus le temps passe, plus elle est libérée. C'est un vrai exemple".