People Ce dimanche 11 mars 2018 est un jour spécial pour les fans de Claude François qui se remémorent les plus beaux moments de la carrière du chanteur à l'occasion de l'anniversaire des 40 ans de son décès tragique.

Mais cet hommage a, pour beaucoup, un goût amer. Ces derniers temps, des informations sont venues écorner l'image déjà peu lisse d'un homme retenu comme autoritaire.

Entre autres, la Flamande Julie Bocquet a annoncé être la fille cachée de Claude François, le 2 février, une nouvelle confirmant le goût prononcé du chanteur pour les fans adolescentes.

Quelques jours plus tard, une ancienne Claudette, Prisca, annonçait avoir fait des photos de nu en compagnie de l'artiste.

Autant de révélations qui agacent désormais Claude François Junior, qui s'est exprimé sur le plateau de "M comme Maïtena", sur la radio française RMC.

"Je sens, là, sur cet anni­­ver­­saire, qu'il y a une espèce de vent contraire où d’un seul coup, il y a quelqu’un qui a ouvert une porte et tout le monde s’au­­to­­rise enfin à pouvoir dire du mal", estime le frère de Marc.

Il en veut également aux médias et aux journalistes qui commentent le décès de la superstar. "J'ai l'impres­­sion que tout le monde s'acharne depuis quelques semaines à ne parler que de sa colère, de sa tyran­­nie, son exigence. [Regardez] tous les [derniers] docu­­men­­taires, la moitié a changé de titre, deux semaines avant la diffu­­sion, en mode 'les derniers secrets'. Tout est sulfu­­reux."