People

Hier, le jeudi 6 septembre, le prince William a visité le centre de distribution international de la Royal Mail, la poste britannique, pour en apprendre plus sur la contrebande aux frontières. 


Le prince William est un curieux: pour sa visite près de l'aéroport d'Heathrow d'un grand centre logistique de la Poste britannique, il a scanné des paquets et du courrier, comme on le lui a montré, avec le sourire. Avant d'être interpelé par le stock impressionnant des saisies à la frontières par les autorités. Trafic d'armes, de drogues, d'animaux : il a pu tout voir de près et n'a pas caché sa surprise devant le nombre d'objets saisis : 545 paquets contenant de la drogue, 1657 armes, juste pour le mois d'août.

Toujours facétieux, le prince William a commenté ce qu'il avait sous les yeux... Ainsi pour lui, le cannabis avait « une odeur plutôt bonne et puissante ». Après être resté un petit temps dans cette pièce pleine de substances illicites (MDMA et cocaïne comprises), il a déclaré, en plaisantant : " Nous ferions mieux de sortir avant de devoir subir un dépistage ."


© REPORTERS

© REPORTERS

© REPORTERS