People

À 26 ans, celle qui fut la brillante Hermione dans la saga des Harry Potter incarne aujourd’hui, dans La Belle et la Bête, une jeune femme indépendante et un tantinet activiste qui va tomber sous le charme d’une créature repoussante.

En dehors des caméras, la star britannique est à l’image de ces personnages. Intelligente, réfléchie, féministe, anti-superficielle et désireuse de changer la société.

La Belle et la bête démontre qu’il faut se méfier des apparences. Mais pourriez-vous tomber amoureuse d’un garçon hideux avec un cœur d’or ?

“Oui ! Sans la moindre hésitation ! Certes, nous sommes tous et toutes attiré(e) s au premier regard par l’enveloppe charnelle, par le look, j’allais dire par l’emballage !(Rires). Mais cela ne dure pas. À mes yeux, le plus important c’est de passer sa vie avec quelqu’un qui partage les mêmes valeurs, conversations, convictions. J’aime aussi l’idée d’être avec quelqu’un qui me fait découvrir le monde ou son monde, qui me permet de mieux me comprendre et de me sentir bien sur cette Terre. Tout cela va au-delà des simples apparences physiques !”

Vous travaillez dans un milieu qui vous contraint à être sociable. Préférez-vous être seule ou entourée ?

“Seule ! Je suis une introvertie ! Cela m’a pris du temps pour comprendre ça ! Avant, je croyais que quelque chose ne tournait pas rond chez moi ! (Rires). J’ai besoin de me retrouver avec moi-même, d’être au calme pour pouvoir ensuite affronter la foule, la presse, le public. Si je n’ai pas cette période de recul, je m’angoisse un peu !”

Et que faites-vous quand vous êtes seule ?

“Je reste chez moi et je cuisine ! Mais ce que j’aime le plus, c’est lire bien calée dans le canapé ! Je ne suis pas une TV junkie. J’assume totalement mon côté rat de bibliothèque !”

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.