People Francis Huster explique pourquoi il n’a jamais su garder une femme dans sa vie.

"Y’a de l’excès. Je fais toujours le cri de trop, la passe de trop, le geste de trop… confesse Francis Huster au Figaro. Je pense que la raison pour laquelle aucune femme n’a pu tenir avec moi, c’est tout simplement parce que quand je dis que je suis invivable… c’est vrai ! J’ai l’impression de ne pas pouvoir me retenir."

De caractère excessif évident, l’acteur de 67 ans l’explique par l’opposition entre ses parents au milieu de qui il se trouvait pris en sandwich. "Je n’ai pas été discipliné, raconte celui que seule Cristiana Reali a su dompter (elle lui donnera deux filles) entre 1991 et 2008. J’ai fait un parcours seul, en fait. Et ce sont les femmes qui m’ont construit. Toute ma vie, neuf fois sur dix, ma vie a dépendu de rencontres avec les femmes."

Pour preuve, aujourd’hui, ce sont ses déclarations sur la jeune actrice de 23 ans Gaia Weiss ("Nous sommes en couple") ou sur Ingrid Chauvin ("Elle a un cul, des seins… elle est bandante !") qui font la une. "Il y a des hommes qui se conduisent avec les femmes comme des enfants, constate-t-il toujours dans les colonnes du Figaro. Qui ont besoin d’une mère, d’une maîtresse, d’une putain. De quelqu’un qui les guide. Moi, je n’ai jamais eu besoin de personne. Quand je suis avec une femme, je suis comme une savonnette. Il y a des moments où elles se disent que sans elles, je ne peux pas vivre, ce qui est vrai. Et puis il y a des moments où elles se disent Mais à quoi je sers ? Il fait ses trucs jusqu’à trois heures du matin. Il écrit. Il travaille…"

Vas-y Francis, c’est bon, (comme chantait Francky Vincent), tu es sur la bonne voie.