People

Le magazine Capital donne le détail de son train de vie

PARIS “ Johnny, chante ou crève ! ” Le titre est provocateur. Agressif même. Il n’émane pas, comme on pourrait s’y attendre, d’une revue à sensation mais bien du magazine Capital. Avec une plume acerbe, les journalistes du mensuel financier français pratiquent l’ironie d’entrée d’article : “ Bonne nouvelle pour ses fans, le chanteur n’est pas près de prendre sa retraite… Après le flop de son dernier album, il a vraiment besoin d’argent !”

Et d’étayer leurs dires en s’intéressant de près au train de vie de Johnny Hallyday. En 2011, grâce à la pub et à ses prestations vocales, Johnny devrait percevoir au total 5,3 millions d’euros, somme susceptible de faire rêver la plupart des gagnants du Lotto. Le problème, toujours selon Capital, viendrait du côté des dépenses estimées à 6,5 millions d’euros sur la même période pour ses 4 propriétés et ses menus achats. Pas besoin de calculette : cela ferait une perte de 1,2 million. Ceci expliquerait pourquoi il aurait demandé une avance de 12 millions sur ses concerts prévus jusque fin 2013.

Pour revenir en positif , Johnny aurait fait appel à un cabinet d’affaires “très éloigné du show-biz”. Qui l’aurait obligé à réduire ses frais. “L’ artiste a promis d’être sage”, ajoute Capital. “Mais cela ne l’a pas empêché de continuer de payer, pendant des mois, des tablées de douze personnes au restaurant après sa performance, de continuer à régaler le week-end ses nombreux invités à Marnes-la-Coquette et de financer les inlassables virées shopping de Laeticia.” Il serait étonnant que cet article de Capital reste sans réponse.

© La Dernière Heure 2011