People

Il achète à Saint-Bart' et à Los Angeles. Le 1er septembre, il fera le point sur ses autres projets

PARIS Enfin les vacances ! Il a passé près de trois mois en studio à Los Angeles pour l'enregistrement d'un nouvel album tout blues (sortie annoncée pour le 12 novembre prochain) puis il a enchaîné, du 12 au 23 juillet, avec une escapade à moto (Harley Davidson, bien sûr !) à travers les States, en compagnie de deux potes de toujours, le comédien Yves Rénier et l'auteur-compositeur-interprète Pierre Billon.

À 64 ans, Johnny Hallyday affirme être dans une forme de jeune homme. Et selon des proches, l'enregistrement de cet album en est une des causes : "Enfin, "j'ai pu faire le disque qui me ressemble !", a-t-il répété à des amis.

"Johnny est un véritable entrepreneur.", affirme Claude Bouillon, son beau-père. Ainsi, même pendant les sessions de travail à Los Angeles, le rocker appelait Bouillon chaque jour pour avoir des nouvelles de leur affaire commune à Paris, le restaurant de la Rue Balzac (2,5 millions d'euros de chiffres d'affaires par an). Encore le beau-père : "Avec Johnny, rien n'est impossible !" Et ces temps-ci, il fait plutôt dans l'immobilier. En début d'année, il avait acheté un "modeste" chalet à Gstaad en Suisse pour y vivre six mois de l'année, avec sa femme Laeticia et leur fille adoptive Jade. Au printemps, il avait acquis un grand terrain sur la très chic île de Saint-Barthélémy (dans les Antilles françaises) et y a fait construire une villa somptueuse. Et enfin, dans la foulée de l'enregistrement de son album blues, il a signé l'achat d'une magnifique villa à Bel Air, le quartier le plus huppé de Los Angeles. Il y aura, pour voisins immédiats, les acteurs Nicolas Cage et Jackie Chan...

En businessman avisé, Johnny diversifie ses investissements. Ainsi, il s'est associé avec Christian Audigier, un ami de longue date. Originaire d'Avignon et quasi inconnu de ce côté de l'Atlantique, il a créé en 2000 la marque Von Dutch qu'il a cédée en 2004 pour fonder Smet, Born on the Street, une autre marque de T-shirts qui joue sur le clin d'oeil au vrai nom de Johnny...

Les articles Smet sont vendus à Los Angeles, au 7829 Melrose Avenue, et Britney Spears tout comme Justin Timberlake sont des clients réguliers !

D'autres projets d'investissements sont en cours de négociations, Johnny Hallyday semblant un bon partenaire puisque, pour 2006, il a été l'artiste qui a, en France, gagné le plus d'argent avec un total de 8,75 millions d'euros, loin devant Mylène Farmer (3,28 millions d'euros)...

Mais parmi tous ces projets que le chanteur devrait présenter le 1er septembre prochain à Paris, il en est un qui, à ce jour, a disparu : le restaurant avec terrasse abritée qu'il souhaitait ouvrir en plein centre de Bruxelles dès après l'obtention de la nationalité belge. "Ma filiation me lie de façon certaine à la Belgique, pays de mes racines", avait-il expliqué dans une lettre manuscrite adressée aux dix-sept membres de la Commission des naturalisations de la Chambre des représentants, chargés d'examiner sa demande. Récemment, un conseiller du rocker expliquait : "Le dossier de la nationalité belge est en suspens, donc l'acquisition du restaurant aussi. On évoquera ce dossier avec Johnny à son retour en France en septembre". Soudain, que c'est loin, la Belgique...

Pour preuve, c'est ce même Johnny qui, durant une soirée privée pendant l'enregistrement de son prochain album, qui a affirmé à ses amis : "Je ne me sens pas plus Français que Belge ou Luxembourgeois ou Suisse. Moi, je suis Végasien !" Comme les habitants de Las Vegas. Et là-bas, il y a aussi du business à faire...



© La Dernière Heure 2007