People

Le fisc s’intéresse donc de très près aux finances de celui dont le nouvel album sortira en mars et qui compte repartir en tournée dès 2012

PARIS C’est décidément une période noire que traverse Johnny Hallyday. Opéré il y a quelques jours à la hanche, le comportement de son épouse vivement contesté par d’anciens amis du couple, le chanteur doit maintenant faire face à des accusations de fraudes fiscales.

Le Canard Enchaîné lance l’info en affirmant que les impôts disposent “d’un dossier épais et bien étayé” qui pousse à penser que “le rocker a joué les divas de l’évasion fiscale” . Le fisc s’intéresse donc de très près aux finances de celui dont le nouvel album sortira en mars et qui compte repartir en tournée dès 2012.

Ce n’est pas la première fois que le chanteur de 67 ans se retrouve au milieu d’une enquête financière. En 2007, en partant s’installer à Gstaad en Suisse, afin de bénéficier d’un régime fiscal plus avantageux, Hallyday avait été vivement critiqué. Son choix s’était porté sur la Suisse suite au refus de la Belgique de lui accorder la nationalité belge.

Si l’avocate du chanteur a simplement déclaré, “ça n’a aucune importance et je n’ai pas à m’exprimer là-dessus” , le journal français avance pourtant que Johnny serait “le bénéficiaire de montages audacieux ” visant à protéger son patrimoine. Une partie du capital Hallyday aurait aussi été “transférée au Luxembourg” .

Critiqué par son ancien producteur Jean-Claude Camus, affaibli physiquement, lâché par des amis proches et maintenant dans l’œil du viseur du fisc français, l’image de Johnny Hallyday perd peu à peu de son éclat.



© La Dernière Heure 2011