People "Diana enceinte, c'est ridicule" déclare-t-elle dans une interview choc et terriblement critique au magazine VSD

BRUXELLES Alors que toute l'Angleterre s'apprête à commémorer la disparation de sa princesse de coeur, Lady Di, le 31 août 1997, le magazine français VSD publie cette semaine l'interview choc de Frances Shand Kydd, la maman de Diana. Manifestement en colère d'avoir été snobée par la famille royale britannique, oubliée par la presse et traitée `d'Anglaise snob´ par Mohamed al-Fayed alors qu'elle réfutait son hypothèse du grand complot.

A 68 ans, minée par l'ostéoporose (`Les médecins m'ont dit que j'en souffrais probablement avant, mais c'est la mort de Di qui a déclenché les symptômes. Le choc psychologique...´), elle lâche enfin ce qu'elle a sur le coeur depuis cinq ans. `Pour beaucoup, la mort de Diana s'est seulement résumée à une affaire d'Etat, mais elle était aussi ma fille, non?´

Amère d'avoir été totalement exclue de l'éducation de ses deux petits-enfants, William et Harry, elle s'énerve par les récupérations commerciales de la disparition de sa fille. `Je suis sans cesse confrontée à des gens qui ne l'ont jamais connue et qui susurrent avec émerveillement ou commisération: Ma Diana. Ça me rend folle! ", déclare-t-elle au magazine VSD. Avant de critiquer l'attitude de l'ancien majordome Paul Burrel: `S'il prétend avoir eu une relation de quasi symbiose avec elle, c'est uniquement pour se faire de la publicité et pousser les lecteurs à acheter son livre. Il ne fait qu'utiliser la notoriété de Di pour attirer la sympathie du public. Cela me met dans une rage terrible!´

Les nerfs à fleur de peau, Frances Shand Kydd éclate d'un grand `n'importe quoi!´ lorsqu'on évoque la thèse de la conspiration défendue par Mohamed al-Fayed, à savoir que Lady Di aurait été supprimée par les services secrets britanniques parce qu'elle attendait un enfant de Dodi a-Fayed. `Di enceinte de Dodi, c'est aussi ridicule que cet horrible mensonge sur ses derniers mots recueillis par une infirmière à l'hôpital de Paris... Diana était cliniquement morte à son arrivée en salle de réanimation. Comment aurait-elle pu prononcer ne serait qu'un seul mot? Même un homme comme al-Fayed devrait savoir ne pas dépasser les bornes. Il a pourtant eu le front de raconter cette ignominie au sujet de cette prétendue infirmière à ma fille Sarah, au pire de sa détresse, lorsqu'elle est venue chercher le corps de sa soeur.´

Le prince Charles en prend aussi pour son grade: `Il était très jaloux de ma fille. Quand ils partaient en voyage quelque part, à chaque fois que Charles demandait où se trouvait sa femme, on lui répondait: Elle est bien entourée, tous les reporters et photographes sont avec elle...´

Les cinq années écoulées n'ont manifestement pas apaisé la maman de Lady Di...

© La Dernière Heure 2002