People

Son anorexie, la maladie de Johnny : l’épouse du rocker se dévoile dans Paris Match


PARIS D’un naturel discret, l’épouse de Johnny Hallyday ne se livre que très rarement. Dans une interview accordée à Paris Match, elle aborde sans tabou de nombreux aspects de sa vie privée. Elle revient notamment sur les problèmes de santé de son rockeur de mari et le coma dans lequel il a été plongé. “ Lorsque les médecins à Los Angeles ont ouvert Johnny au début du mois de décembre 2009, il était comme un fruit qui avait commencé à pourrir. L’infection se propageait dans les os… La morphine ne suffisait pas à contenir sa souffrance. La douleur était si forte qu’elle risquait de le tuer […] Quand Johnny s’est mis à appeler son père, j’ai su qu’il regardait du mauvais côté de la route. Sa vie était entre mes mains. J’ai donc accepté qu’il soit plongé dans ce coma artificiel entre chaque intervention chirurgicale .”

S’occuper des autres, Laeticia l’a appris dès son plus jeune âge. À 14 ans, elle est partie à Miami prendre soin de son père dépressif. “ Je voulais le soigner. Je n’étais quasiment plus scolarisée. Je lui faisais ses repas, son ménage, j’essayais de le remettre dans la vie. J’avais tous les jours un psychologue au téléphone qui me disait ce que je devais faire. Et ça a marché.” Un tel don de soi qui l’aura malheureusement poussée dans l’anorexie. “ J’en suis sortie complètement déglinguée. J’ai sombré dans l’anorexie. Je ne savais plus quoi faire de moi, je n’avais aucune estime de moi-même. (….) Mais il y a 25 ans, personne ne parlait d’anorexie.” Une maladie dont son mari l’a sauvée. “ Je n’aurais sans doute pas survécu à l’anorexie. Je reviens de loin. Il m’a permis de me recentrer.”

Malgré le soutien de son époux, Laeticia avoue que l’anorexie fera toujours partie de sa vie. “À la moindre épreuve, je ne me nourris plus, je ne bois plus. Je peux perdre 5 kilos en une semaine. À chaque fois, je me demande où le corps et l’esprit trouvent la force de se relever .”

“ L’anorexie est sans doute responsable de ma stérilité ”, poursuit-elle. “ J’ai été enceinte plusieurs fois. J’ai perdu mon dernier enfant à 4 mois et demi de grossesse. C’était au moment où nous allions accueillir Jade. Personne n’en a rien su. J’ai traversé cette épreuve avec mon mari et ma grand-mère .”


© La Dernière Heure 2013