People

Le docteur Delajoux révèle également que son patient Johnny Hallyday était présent à ses côtés lors de la défense orale du rapport des experts


PARIS Depuis la publication, ce week-end, dans Le Journal du Dimanche du rapport d’expertise médical de Johnny Hallyday, toute la presse ne cesse d’accuser le docteur Delajoux. Il se défend de toutes les accusations formulées à son égard. “Je suis abasourdi du traitement qui m’est réservé”, a-il déclaré à un quotidien français. Le docteur Delajoux révèle également que son patient Johnny Hallyday était présent à ses côtés lors de la défense orale du rapport des experts. “Quand j’ai participé à la réunion des experts, en compagnie de Johnny Hallyday, je suis sorti totalement rassuré et rasséréné. Les experts, devant avocats et assureurs, reconnaissaient clairement que j’avais fait mon travail tout à fait dans les règles de l’art”, martèle-t-il.

Le docteur Delajoux se défend également de ne pas avoir prévenu son patient de la brèche causée dans la dure-mère. “D’abord, Johnny Hallyday avait signé, le 12 novembre, quelques jours avant l’opération, ce qu’on appelle un document de consentement éclairé dans lequel il était informé de tous les risques encourus, comme tous les patients du monde. Concernant la dure-mère, cette membrane protectrice de la moelle épinière, il y a eu une brèche, effectivement, que j’ai tout de suite suturée. Je n’ai absolument pas caché ce moment de l’opération. Il est inscrit dans le compte rendu du bloc opératoire et je l’ai signalé aussitôt au médecin traitant de Johnny Hallyday. Je n’ai pas pu lui dire directement car il est parti avant l’heure du débriefing…”

En refusant d’obéir au délai habituel imposé par les chirurgiens après une telle opération, Johnny serait-il en partie responsable de ses complications ?

Nicolas Dewaelheyns

© La Dernière Heure 2010