People Le père de la duchesse de Sussex déplore la situation actuelle, qui lui empêche de voir ou de contacter sa fille. 

Le temps ne semble pas apaiser les relations compliquées entre l'ancienne actrice et son père Thomas Markle. Dans une longue interview accordée au Mail On Sunday, qui a duré près de neuf heures réparties sur trois jours. il emploie des termes forts et tire à boulets rouges sur le Palais royal britannique.

Vivant désormais au Mexique, l'homme âgé de 74 ans regrette la situation et fait part de son désarroi. "Je suis profondément blessé qu'elle m'ait totalement mis de côté" commence-t-il en revenant sur une réaction du Palais royal à ses propos critiques. "Je n'ai plus aucun moyen pour rentrer en contact avec ma fille."

Meghan qui fêtera ses 37 ans le 4 août prochain. "J'aimerais lui envoyer une carte, mais si je l'envoie au Palais de Kensington, ou à n'importe quel endroit où elle vit désormais, elle se perdra parmi des milliers et elle ne la verra sûrement jamais" poursuit celui qui avait dû renoncer à venir au mariage de Harry et Meghan en raison de problèmes de santé.

© Reporters


"Peut-être plus simple pour Meghan si je mourais"

"Les hommes dans ma famille vivent rarement au-là de 80 ans, je serai donc surpris de vivre encore dix ans" ajoute-t-il, avant de poursuivre avec une phrase choc. "Ce ne serait pas si mal, et ce serait peut-être plus simple pour Meghan si je mourrais."

Dans une forme d'empathie, il concède que que "tout le monde aurait de l'empathie pour elle".

Il ne désespère néanmoins pas de pouvoir se réconcilier avec sa fille, tout en critiquant vertement les représentants de sa belle-famille. "J'espère qu'on pourra se réconcilier, car je détesterais mourir sans pouvoir reparler à Meghan."

© Reporters


"Meghan ne serait rien sans moi"

Réduit au silence par le Palais royal, il menace de ne pas mettre à exécution les injonctions de la famille royale. "J'ai atteint la limite en ce qui concerne Meghan et la famille royale. Ils veulent me faire taire, ils veulent que je disparaisse, mais je ne me tairai pas" s'emporte Thomas Markle. "Je refuse de rester car ce qui m'irrite avec Meghan, c'est son sens de la supériorité. Elle ne serait rien sans moi, et c'est moi qui ai fait d'elle la Duchesse qu'elle est aujourd'hui."

Conséquence de cette rupture unilatérale des liens, Thomas Markle craint de ne pas voir ses futurs petits-enfants. "C'est tragique de priver un enfant de son grand-père, et ce uniquement parce que j'ai fait quelques critiques à l'encontre de la famille royale".

© Reporters