People

L'actrice américaine est en prison dans la banlieue sud de Los Angeles où elle restera 14 jours, pour une affaire de conduite en état d'ivresse


LOS ANGELES La jeune femme avait été condamnée à 90 jours d'incarcération par un tribunal de Beverly Hills (Californie) mais le shérif du comté de Los Angeles a réduit sa peine, comme c'est l'usage en cas de délit mineur, afin de désengorger les prisons californiennes, notoirement surpeuplées.

Lindsay Lohan devrait donc sortir le 2 août du centre correctionnel de Lynwood, dans la banlieue sud de Los Angeles, a précisé Steve Whitmore, porte-parole du shérif de Los Angeles. Elle y a fait son entrée mardi, vers 09H45 (16H45 GMT). Selon M. Whitmore, l'actrice "a été très coopérative et tout s'est passé calmement".

Lindsay Lohan est incarcérée dans une cellule de 9 mètres carrés, voisine de celle dans laquelle Paris Hilton avait passé 23 jours en 2007, également pour une affaire de conduite en état d'ivresse. Sa cellule est située dans un quartier spécial, réservé aux personnalités. "Les gens célèbres sont maintenant à l'écart des autres détenus, on appelle ça une mise à l'écart", a expliqué M. Whitmore.

Avant de se rendre à la prison, Lindsay Lohan s'était présentée devant une cour de Beverly Hills (Californie, ouest) pour se rendre aux autorités, au milieu d'un impressionnant déploiement médiatique et d'une dizaine de fans.
La jeune femme, vêtue d'un jean, d'une veste en cuir noir et d'un t-shirt à manches courtes, est sortie d'une camionnette noire et s'est engouffrée dans le tribunal sans faire de commentaires.

L'un des fans arborait notamment un t-shirt avec avec un portrait de la jeune femme surmonté de l'inscription "Linnocent", tandis que d'autres ont lancé des confettis dorés au moment où l'actrice entrait dans le tribunal. Devant une Lindsay Lohan calme et décidée, la juge Marsha Revel a ensuite, confirmé la sentence de 90 jours de prison, pour violation de sa mise à l'épreuve dans une affaire de conduite en état d'ivresse remontant à 2007.

La juge a également rappelé que la jeune femme devrait, à l'issue de sa peine de prison, intégrer un programme de 90 jours de sensibilisation aux méfaits de l'alcool, dans un délai de 24 heures après sa libération. A la sortie du tribunal, la procureur-adjointe a estimé que la peine de 90 jours était "appropriée dans cette affaire" et déploré une couverture médiatique démesurée. "Nous allons condamner un homme à mort, vendredi, et je pense qu'aucun de vous ne sera là", a-t-elle lancé aux journalistes.

L'avocate de Lindsay Lohan, Shawn Chapman Holley, a affirmé pour sa part que sa cliente avait "respecté l'ordre de la juge". "Elle a peur, comme n'importe qui, mais elle est résolue. Elle purgera sa peine comme tout le monde", a-t-elle assuré. L'actrice, vue au cinéma dans "The Last Show", "Bobby" ou "La coccinelle revient", est une ex-star des studios Disney. Depuis 2005, sa carrière a connu plus de bas que de hauts, entre ennuis judiciaires, séjours en cures de désintoxication et revers professionnels.

© La Dernière Heure 2010