Loana: "J’ai fait la paix avec moi-même"

Isabelle Monnart Publié le - Mis à jour le

People Dans son autobiographie, Loana dit tout de ses peines, de ses amours, de ses emmerdes. Avec cœur et sincérité.

Plongée dans la lecture de l’autobiographie de Loana, on entend quelques ricanements, comme une façon de dire "Mais qu’est-ce qu’elle peut bien avoir à raconter ?" Pour être honnête, on s’est aussi un peu posé la question, mais sans a priori. Du coup, c’est avec une certaine curiosité qu’on a tourné les pages et que, rapidement, l’histoire de cette Cendrillon des temps modernes, de cette gogo danseuse niçoise devenue star du jour au lendemain, nous a pris aux tripes. Car il a dû lui en falloir du courage, à Loana, pour se confier ainsi à Laurence Caracalla, avec laquelle elle a écrit cette autobiographie.

Si dure est la nuit, si tendre est la vie , c’est son histoire . Celle qui commence en 2001, à la sortie du Loft, quand la porte de tous les possibles lui était grande ouverte. Ce qu’il y a eu avant, elle l’avait déjà raconté, dans Elle m’appelait… Miette (Pauvert, 2001) et c’est donc tout naturellement que la désormais quadra reprend le fil (m) de son existence, quand elle devient publique.

Romantique, naïve et fleur bleue, la jolie blonde dont les aventures ont passionné la France, croule alors sous les propositions. Un livre, donc. Mais aussi un disque, des photos, une collaboration avec une marque de vêtements. Tout lui sourit.

Tout ? Presque tout. Car dans la vie de Loana, hormis celui de sa mère, à laquelle elle dédie cet ouvrage, il n’y a pas d’amour. Celui de sa fille lui a été ôté, à la naissance - elle s’en explique dans un chapitre très touchant -, quand on l’a convaincue de la confier à la DDASS. À 21 ans à peine, avec le métier qu’elle a, elle pense qu’elle ne pourra pas élever Mindy. Quand elle se ravise, il est trop tard. Vingt ans après, elle en souffre encore…

D’amour, donc, pas de trace. Des amoureux, oui. Des garçons dont elle s’amourache, s’éprend pour de bon et qui, les uns après les autres, vont lui faire du mal quand ils ne la feront pas sombrer pour de bon.

C’est la deuxième partie de ce livre : la destruction. Tout commence quand Raph entre dans sa vie. Loana est belle, courtisée par les médias. Elle est de toutes les fêtes et ne manque pas d’argent. Elle pense avoir rencontré le Prince charmant, il va la conduire tout droit aux enfers, sur une route couverte de poudre blanche. Accro à la cocaïne, elle n’en finit plus de sombrer. Page après page, on souffre avec elle de sa naïveté et de sa confiance si mal placée. Car elle ne cache rien, ni l’état déplorable dans lequel elle se trouve, ni les lignes de coke qu’elle s’envoie du matin au soir. Jusqu’au jour où Raph menace de la tuer…

Tirée des griffes du dealer, qui lui a ponctionné 150.000 euros, elle sombre dans la dépression, fait plusieurs tentatives de suicide, peste contre ceux qui la sauvent, à chaque fois. Sa maman, toujours et encore, l’aide à remonter la pente. Hospitalisée, Loana est diagnostiquée potentiellement schizophrène et bipolaire. "Ce qui exige un traitement lourd. Avec des tonnes de médicaments à ingurgiter chaque jour, des pilules qui me font prendre énormément de poids."

De fait, quand elle quitte le service de psychiatrie, elle pèse 120 kilos. Mais elle pense, une nouvelle fois, avoir trouvé une épaule sur laquelle s’appuyer en la personne de Fred. Lui aussi lui fera beaucoup de mal. Ses violences verbales seront autant de flèches envoyées dans le cœur d’artichaut de Loana.

Malgré tout, elle veut se battre, remonter la pente, pardonner même. C’est peut-être ce qui surprend le plus dans ce livre : la capacité de résilience de cette gamine que la vie n’a jamais épargnée, elle qui a été élevée par un père violent, elle qui n’a été regardée que comme "la fille qui baise dans la piscine du loft". Jusqu’à la dernière page de Si dure est la nuit, si tendre est la vie, elle espère et elle l’écrit. "Depuis des années, ma vie entière a été déballée dans les médias, exposée à la vue de tous", dit-elle dans l’épilogue. "Que restait-il de plus à apprendre sur moi ? Eh bien, il vous manquait ma vérité, mes joies intenses, mes chagrins et - aussi - ma descente aux enfers. Ma vérité, oui, tout simplement. Mon histoire sans filtre ni tabou."

Quand on referme le livre de Loana, l’idée qu’on puisse en ricaner est insupportable. Lisez-le, vous verrez…


Dépression et scarification

Pendant dix ans - 2006-2016 - Loana a vécu un cauchemar. Dans la deuxième partie de son livre, intitulée La destruction, elle raconte sa descente aux enfers qui commence avec son addiction à la cocaïne (lire ci-contre). Quand, enfin, elle parvient à s’en sortir, elle sombre dans une profonde dépression. Un long calvaire qui la pousse vers un dégoût d’elle-même. "De ma peau, de mon corps, envie de me faire mal, de souffrir. De la scarification", écrit-elle dans des pages qui lui font froid dans le dos. "J’aime voir mon sang couler, non pour mourir mais pour avoir plus mal à l’extérieur qu’à l’intérieur." Et d’ajouter : "Personne ne le sait puisque je ne vois personne, mais toute la journée, mes pensées sont tournées vers cet unique but : en finir, passer à l’acte."

Elle n’a pas trente ans…


Isabelle Monnart

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous prouvez votre attachement à vos proches par une multitude de petites attentions qui font du bien.

Taureau

Vous recherchez le grand amour si vous êtes un cœur à prendre. Les aventures ne vous intéressent pas.

Gémeaux

Ne croyez pas aux belles promesses professionnelles que des personnes peu scrupuleuses sont susceptibles de vous faire.

Cancer

Au travail, votre ténacité est récompensée. Vous remportez une belle victoire professionnelle.

Lion

Une sensation de lassitude vous envahit. Il n’est pas facile de concilier votre désir d’indépendance et votre besoin de sécurité affective.

Vierge

Vous n’avez pas de scrupules. Vous utilisez toutes vos armes pour obtenir ce que vous souhaitez.

Balance

Après quelques frictions avec votre partenaire, une discussion franche est la bienvenue.

Scorpion

Vous êtes capable de déplacer des montagnes si vous avez une cause ou un projet à défendre.

Sagittaire

Que ce soit dans le domaine du travail ou dans la sphère privée, vous avez de l’ambition, de l’audace.

Capricorne

Vous avez besoin de temps pour peaufiner votre projet et revoir éventuellement un point pour lequel subsistent encore des zones d’ombre.

Verseau

Sur le plan affectif, vous vous sentez en insécurité. Vous avez besoin que votre partenaire soit explicite.

Poissons

Vous êtes en pleine introspection ou remise en question. Vous tendez aussi à vous dévaloriser, à minimiser vos actions.

Facebook