People

Des mois avant de rencontrer la reine et de prendre le thé avec sa majesté, Meghan Markle a affiné son art de tenir sa tasse comme une princesse dans un salon près de Los Angeles.


Selon le maître de céans, un septuagénaire qui sert et éduque ses clients en queue de pie et gants blancs, les manières de Meghan sont dignes d'une héritière de sang bleu: "Sur une échelle de un à dix, la dernière fois qu'elle est venue, je dirais qu'elle atteignait probablement 9,5", assure Edmund Fry, le propriétaire britannique de "Rose Tree Cottage" à Pasadena, en Californie, même s'il veut "qu'elle revienne pour le dernier demi-point".

D'après lui, l'actrice californienne, qui épousera le prince Harry ce samedi, est venue plusieurs fois dans ce salon de thé décoré de bibelots en porcelaine, guéridons et fauteuils molletonnés.

"Elle était accompagnée d'amis, elle était détendue et avec beaucoup de tenue", se souvient-il, ajoutant avoir partagé quelques conseils avec la future membre de la famille royale sur la parfaite façon de siroter un "earl grey", tandis qu'elle dégustait quelques petits sandwichs et scones.

"J'ai mentionné, comme à chaque fois, que l'anse de la tasse est toujours positionnée à trois heures, et la petite cuillère de 6 à 12 heures", énumère le septuagénaire qui sert et éduque ses clients en queue de pie et gants blancs.


Boire un thé et déguster un scone : tout un art

© Dee-Dee Warwick (DR)

Pour lui, il est très peu probable que la future altesse commette un faux pas - comme d'aspirer bruyamment - face à la très gracieuse grand-mère de son futur époux. Levant ses sourcils d'un air désespéré, M. Fry explique avoir dit à la future aristocrate "que l'une des habitudes dans ce pays est de tenir bien trop près sa tasse (...) et de la poser devant soi", deux gaffes majeures à Buckingham Palace. C'est peut-être parce que les Américains "ont tendance à laisser dégouliner" quelques fautives gouttes, ajoute-t-il, incertain.

Autre interdit formel: changer la disposition de la table. La moindre soucoupe ou petite cuillère doit rester à sa place.

Quant aux gourmandises servies avec le thé, les traditionnels scones anglais doivent être sectionnés sur le côté et couverts de confiture et crème épaisse. Puis il faut déguster chaque moitié l'une après l'autre, professe M. Fry, qui semble tout droit sorti d'un épisode de la série "Downton Abbey". "Si on met les deux moitiés ensemble, ça ressemble à un hamburger et la dernière chose qu'on veut c'est que les gens se retrouvent avec de la crème qui coule sur leurs joues", déplore-t-il avec un accent britannique à couper au couteau.

Prière également de ne pas cogner sa tasse avec sa cuillère en mélangeant. Quant au petit doigt en l'air: c'est en option. "Ce n'est pas inconvenant d'avoir le petit doigt rentré mais les femmes du monde ont tendance à l'avoir légèrement courbé", détaille l'expert.

Il célèbrera les noces de Meghan et Harry lors d'une fête privée, et promet de toujours garder une table pour le couple princier.

© Dee-Dee Warwick (DR)