People Le roi de la pop entend bien faire un retour fracassant au devant de la scène
LOS ANGELES Après trois ans de déboires judiciaires et financiers, Michael Jackson va tenter de redevenir le roi de la pop dans les prochains mois avec une tournée et un nouvel album, a annoncé sa porte-parole, précisant que la star vivrait désormais en Europe. “M. Jackson a déjà annoncé son projet d’enregistrer un album dont il prédit qu’il sortira en 2007. Sa récente visite au Japon a été la première d’une série d’apparitions en public, et il étudie de nombreuses propositions pour des tournées de concerts, ce qu’il prévoit de faire dans les prochains mois”, a indiqué Raymone Bain dans un communiqué.

Mme Bain a en outre affirmé que le chanteur, “actuellement en Irlande pour des affaires personnelles, a l’intention de s’installer en Europe dans un avenir proche”. La porte-parole n’a pas précisé dans quel pays du Vieux continent son patron voulait vivre, mais Michael Jackson a déclaré fin mai dans un entretien au journal britannique Daily Mirror qu’il aimait beaucoup la Grande-Bretagne.

Mme Bain a par ailleurs indiqué que le chanteur se séparait de ses managers et de son équipe d’avocats et l’avait elle-même nommée au poste de responsable de la gestion de sa carrière et de ses biens. L’interprète de Thriller a quitté son ranch californien de Neverland et a vécu principalement à Bahreïn, dans le Golfe, depuis son acquittement en juin 2005 de dix chefs d’accusation dans une affaire d’attouchements sexuels sur mineur, pour lesquels il risquait près de 20 ans de prison.

L’affaire avait éclaté en novembre 2003, lorsque Neverland avait été perquisitionné et le chanteur brièvement arrêté puis libéré sous caution. Un adolescent de 13 ans l’accusait d’attouchements et de l’avoir forcé à boire de l’alcool. Fin mai, l’ex-roi de la pop, qui aura 48 ans fin août, avait effectué au Japon sa première apparition en public depuis la fin de son procès très médiatisé. Virtuellement retiré du monde pendant un an, Michael Jackson a continué à faire la une des journaux, notamment en raison de ses difficultés financières.
En mars, il avait échappé de peu à des sanctions du département du travail de Californie pour défaut de paiement de salaire et des charges sociales aux employés de Neverland.

En avril, le chanteur avait également dû restructurer des dettes, de 270 millions de dollars selon le New York Times et le Los Angeles Times, en offrant à Sony une option d’achat sur une part de son prestigieux catalogue musical, qui inclut notamment des chansons des Beatles. L’ensemble du catalogue dont Michael Jackson possède 50 % est évalué à un milliard de dollars.

La question des dettes de la star avait fait surface lors de son procès. L’accusation avait produit des témoins affirmant que Jackson avait vécu sur un grand pied entre 1999 et 2003. Un expert-comptable avait estimé que le chanteur dépensait alors “entre 20 et 30 millions (de dollars) de plus par an qu’il n’en gagnait”. Ces frais fixes sont allés de pair avec un déclin des revenus de Jackson, qui possède à son palmarès la meilleure vente d’albums de l’Histoire avec Thriller (53 millions d’exemplaires) et a écoulé au total 170 millions de disques dans le monde entier depuis le début de sa carrière en solo, en 1979.

Son dernier disque original, Invincible, sorti en 2001, ne s’est vendu qu’à 11 millions de copies dans le monde, un score faible au regard des 32 millions d’albums Dangerous depuis 1991 et des 36 millions de HIStory depuis 1995. HIStory avait déjà marqué un grand retour sur le devant de la scène musicale pour le chanteur après de premiers soupçons en 1993 dans une affaire de pédophilie présumée, finalement réglée à l’amiable avec son accusateur de l’époque.