People Le ministre Armand De Decker a décoré le chanteur à Forest National

FOREST Si tu ne viens pas au ministre, le ministre ira à toi. Surtout si tu t'appelles Michel Sardou.

Pour faire, hier soir, de Michel Sardou, 58 ans dont quarante de chanson, un nouvel officier de l'ordre de la Couronne, notre ministre de la Coopération et du Développement, Armand De Decker, a déplacé son cabinet à Forest National pour une petite cérémonie qui s'est déroulée moins de deux heures avant l'entrée en scène du chanteur pour le cinquième gala de sa tournée, à Bruxelles.

Le ministre a retracé la carrière du nouvel officier, qu'il voit d'abord comme l'interprète de grandes chansons d'amour, mais qui a insisté aussi sur le caractère engagé de Michel Sardou («Même si son engagement a été différent et qu'il n'a pas fait toujours dans le politiquement correct»).

Dans sa réponse, Michel Sardou s'est souvenu de ses débuts bruxellois, en 1966, à l'Ancienne Belgique: «C'était un théâtre où tout artiste se devait de passer. Moi, j'y passais en tout début de première partie. Mais je n'oublierai jamais que c'est ici que j'ai ressenti le premier soutien d'un public. Depuis, en Belgique, j'ai toujours eu, en face de moi, des gens qui écoutaient les mots. Nous sommes au pays de Brel, au pays des mots qui, ici, sont souvent assez rudes et assez étonnants, mais qui ont fasciné la France.»

Un petit aveu pour la fin: «Je suis très fier parce que j'adore collectionner les médailles. C'est ma faiblesse de vieillard, maintenant».

Le chanteur a remercié le ministre et s'est tourné aussi vers la bourgmestre de Forest, Corine De Permentier: «Elle est née le même jour que ma femme».

Dans quatre jours, la tournée de Michel Sardou s'achève. Sa prochaine priorité: un album promis pour le mois de mai.

© La Dernière Heure 2005