People Mireille Darc donne des nouvelles de sa santé dans Paris Match.

En septembre dernier, nombre de ses amis pensaient qu’elle ne se remettrait pas d’une hémorragie cérébrale. Quatre mois et deux comas plus tard, elle porte une attelle à la jambe gauche, ne se déplace pas encore comme avant, mais elle va beaucoup mieux. Au point d’accorder une interview exclusive à Paris Match.

"J’ai senti que la mort n’était pas loin, explique-t-elle. Je perdais conscience, pour revenir à moi et m’évanouir à nouveau. Cela ressemblait à la fin…"

Mais ce n’était pas le cas. Selon son mari, Pascal Deprez, "elle a survécu grâce au flot d’amour que ses amis lui ont témoigné."

Ce qu’elle confirme très volontiers. "J’ai reçu près de 1.400 e-mails pour me soutenir. J’ai baigné dans l’amour des autres. Comme d’habitude, Alain (Delon, NdlR) était à mes côtés. Anthony (Delon, NdlR) aussi a été exceptionnel. Quant à Pascal, c’est le plus beau cadeau que la vie m’ait fait. Depuis que je n’ai plus besoin du lit médicalisé, nous dormons à nouveau ensemble. C’est si bon de le sentir près de moi, de pouvoir prendre sa main comme ça…"

Pour en arriver là, elle s’est astreinte à de nombreux exercices et traitements. Qui lui ont fait perdre six kilos. "Je me lève entre 9 et 10 heures, explique la star de 78 ans. J’ai des soins, notamment des piqûres. Après, je reste dans mon fauteuil jusqu’à 13 heures ou 14 heures, puis mon kiné arrive. Je l’attends en me préparant mentalement. Je dois trouver la force pour mes deux heures de rééducation. Trois infirmières se relaient aussi dans la journée, et mon cardiologue passe tous les soirs."

Une épreuve qu’elle supporte avec élégance. "Je préfère sourire que de me plaindre, c’est plus facile pour moi. Pour avancer, il faut de l’estime pour soi. J’en ai, je devrais avancer. Je vais bientôt sortir dehors, avec ma canne. " Sacrée personnalité.