People

Tout au long des dernières semaines, DH.be vous a présenté chaque candidate à l'élection de Miss Belgique (ce samedi 10 janvier). Voici les portraits des trois dernières précédentes !


Annelies, la favorite au titre

Pour soutenir Miss Anvers, alias Annelies Törös, SMS MB 29 au 6665 (€ 1/sms)

Originaire de Berchem, Annelies Törös est -au vu de son nom de famille- également originaire de Budapest (papa étant hongrois). Agée de 19 ans, cette célibataire participe à son premier concours de beauté même si elle a déjà foulé les podiums lors de défilés de mannequin. « Je veux vivre une belle expérience, raconte celle qui s’est inscrite elle-même à l’élection, malgré quelques difficultés en français. « Mais j’apprends beaucoup, six heures par semaine, se défend cette étudiante en communication. Et avec ce concours, on apprend aussi à s’exprimer en public, c’est important. » Grande, classe et très charmante, Annelies est surtout donnée favorite par la plupart de ses camarades. Lesquelles l’a décrive comme « le type parfait pour une Miss Belgique car elle a un joli visage de poupée. » Son modèle? Cilou Annys, Miss Belgique 2010. « J’ai cru comprendre qu’on me donnait comme favorite oui, admet, gênée, Annelies Törös. C’est agréable à entendre. Mais beaucoup de filles peuvent être miss, elles ont toutes un truc unique. Ca ne me met pas plus de pression, ni de tensions pour autant. Je vis mon truc et on verra bien. Au final, c’est le charisme qui fera la différence, je pense. »

Hobbys? Fitness, shopping, sortir. Et elle a fait 12 ans de danse classique, entre ses 4 et 16 ans, mais qu’elle a dû arrêter à cause de l’école.

Qualité? « Je ne cherche pas les ennuis, j’évite plutôt les conflits. Bref, je pense être quelqu’un de diplomate. »

Défaut? « Pas vraiment timide mais assez bien réservée… Si je devais changer quelque chose de mon corps? Mes sourcils… ils sont tellement fins que je dois trop les colorer. Mais ce n’est qu’un petit truc, hein, je ne vais pas me plaindre (rires)! »

Une bonne Miss Belgique, selon elle? « Elle doit être élégante, sympathique et classe. J’espère avoir ces qualités, sourit-elle. Si je deviens Miss Belgique, je suis prête à arrêter mes études même si je sais que ça reste très important. Ca dépendra de ce que l’élection m’apportera. »


Lauranne, ex-championne d'équitation

Jusqu’à samedi, jour de l’élection diffusée sur AB3, découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2015. Aujourd’hui, Lauranne Demesmaeker, SMS MB 28 au 6665 (1 €/SMS).

Originaire de Mont-Saint-Guibert, Lauranne est étudiante en droit à l’UCL. Âgée de 25 ans, cette première dauphine de Miss Brabant wallon (" ça s’est joué à une voix avec Malissia. On me reprochait mon poids, on m’a donc demandé de muscler mes jambes” ). Passionnée d’équitation – alors qu’elle souffrait de crise d’asthme à 2 ans et ne pouvait même approcher un chat, son allergie est passée avec l’âge –, cette grande blonde célibataire a fait de la discipline à haut niveau. “J’ai été deux fois réserve pour les championnats d’Europe. Mais j’ai fait u ne mauvaise chute, je souffre aujourd’hui de problèmes de dos et j’ai donc dû reprendre mes études (qu’elle avait quittées entre ses 12 et 17 ans, NdlR).” Ancienne Miss Télévie, celle dont le frère est dentiste pour cheval (“ bizarre cette fascination pour les chevaux car à part moi, personne n’est jamais monté à cheval dans la famille (sourires)" ), est orpheline de son papa. “J’ai choisi le droit par rapport à mon vécu, pour aider les gens. Avec du recul, je pense que je suis devenue trop sensible et que je ne saurai pas prendre suffisamment de distance par rapport aux situations rencontrées. Donc, j’aimerais plutôt m’orienter vers les médias, comme beaucoup de miss, d’ailleurs.” Rêve de petite fille, Miss Belgique est aussi “ une expérience unique et enrichissante pour me construire, m’affirmer et faire plein de rencontres."

Hobbys ? Équitation, sport.

Qualité ? “Ma simplicité, je crois. Le plus beau compliment qu’on m’ait fait est : "tu es belle mais tu ne le sais pas". Et comme j’ai un manque de confiance en moi, je n’ai jamais joué de ça. En jouer, comme certaines peuvent le faire, ce serait tout gâcher. À force de paraître, on n’est plus soi-même.”

Défaut ? Trop timide, pas sûre de moi et, surtout, je n’ai pas du tout la notion du temps. Je dis oui à tout alors qu’au final il n’y a toujours que 24 h dans une journée(sourires).”

U ne bonne Miss Belgique, selon elle ? Sociable, facilement abordable, qui ne se prend pas la tête, ouverte à tous, souriante et surtout qui aime ce qu’elle fait. On n’est pas toutes bêtes ou avec rien dans la tête. Ce n’est pas juste la beauté qui compte, il faut voir qu’on est aussi riche intérieurement et qu’on possède une certaine culture générale.” Son objectif ? “Comme j’ai l’esprit de compétition, suite à mon expérience dans l’équitation, j’aimerais aller le plus loin possible. En tout cas, pas finir dernière…”  



Kawtar, la plus grande des finalistes

Originaire de Ninove, Kawtar Riahi Idrissi (SMS MB 30 au 6665) a été élue Miss Flandre Orientale. Orientale comme ses origines, marocaines (“ on est dans un pays multiculturel donc je ne pense pas que cela va poser problème” ), ses parents étant du Maroc. Âgée de 20 ans, cette grande brune (1,82 m) est la plus grande des finalistes à Miss Belgique. “Je suis déjà super heureuse d’être arrivée jusqu’ici. Pour le reste, on verra, c’est le destin.” Étudiante en secrétariat comptable dans une haute école, cette célibataire et issue d’une famille de 5 filles (elle en est la 4e) est parfaite bilingue. “J’ai grandi à Bruxelles et été dans des écoles francophones, explique celle qui ne supporte pas le cliché de “la Miss sans cervelle”. Participer à Miss Belgique, c’est un rêve pour moi et ma famille. Je trouve que j’ai mes chances et j’ai beaucoup de projets en tête comme de créer une association pour les pauvres, les animaux et les enfants. Le concours pourrait m’aider à cet objectif de vie. Inchallah.”

Hobbys ? Mode, danse (hip-hop, R&B), voyager, fitness.

Qualité ? Je souris tout le temps, je suis sociable et j’aime bien aider les autres.”

Défaut ? “Je veux toujours être parfaite. Ce qui est un défaut car personne n’est parfait (sourire). Sinon je n’ai pas vraiment de complexe, je m’aime bien comme je suis."

Une bonne Miss Belgique, selon elle ? “C’est la beauté, la gentillesse et le sourire. Une Miss doit être sociable, souriante, disponible et ouverte. Elle doit aussi aider les autres. Il faut aussi qu’on voit qu’elle est là. Zeynep Sever (Miss Belgique 2009 Ndlr.) et Cilou Annys (Miss Belgique 2010 Ndlr.), quand elles sont quelque part, on les remarque directement par leur visage ou leur caractère. Une Miss doit faire cet effet-là."