People

Jusqu’au 10 janvier, jour de l’élection (diffusée sur AB3), découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2015. Aujourd’hui, Stéphanie Bola, SMS MB 16 au 6665 (1 €/SMS).

Née à Kinshasa, Stéphanie Bola - dont le nom attise toutes les railleries en ce moment - est la première dauphine Miss Bruxelles. Une Black craquante et avec beaucoup de classe, d’origine congolaise (papa - pasteur - habite toujours là-bas, maman - traiteur - vit ici), mais qui est arrivée dans le plat pays dès ses 4 mois. Aujourd’hui, cette bilingue (elle a été à l’école en néerlandais) suit une formation à domicile en relations publiques et s’occupe du management artistique de son compagnon, un Allemand de 40 ans avec qui elle est depuis 2 ans, qui travaille chez Eurocontrol mais est aussi photographe professionnel.

"Je m’étais déjà inscrite à Miss Belgique en 2008 (l’année de Zeynep Sever, NdlR), confie celle qui avait aussi participé l’année suivante au Best Model of The World, en Turquie. Mais je n’avais pas passé le top 10 provincial (sourire) ." Un mal pour un bien car cette Belge de 25 ans s’est rendu compte qu’elle avait mûri aujourd’hui. "J’étais immature, je ne regardais même pas les infos, ma vie tournait juste autour de la beauté, comme si le physique faisait tout. J’étais dans une bulle. Maintenant, je veux montrer ma personnalité avant tout. Je suis plus ouverte, à voyager et à découvrir d’autres cultures."

Hobbys ? Vidéographie, shopping, musique.

Qualité ? "Je profite de la vie et j’évite de me prendre la tête. Rester positif, c’est important." Pour preuve, ses camarades la décrivent comme "un véritable rayon de soleil sur pattes, elle a la joie de vivre dans le sang".

Défaut ? "Je suis quelqu’un de très méfiant, j’aime me faire ma propre opinion des gens."

Une bonne Miss Belgique, selon elle ? "C’est une femme de caractère, qui s’intéresse aux autres, qui partage et qui est prête à offrir un sourire à tout moment. Et quand on voit que beaucoup sont investies dans des œuvres de charité aujourd’hui, je trouve cela admirable, respectable et une vraie source d’inspiration."