People Femme de… Ce n’est pas un métier. Partons à la découverte des compagnes de personnalités du petit écran. Rencontre avec Ophélie, la compagne de Jean-Louis Lahaye

Après Marie-Bernard, Madame De Brigode, c’est Madame Lahaye qui a accepté de se confier au Télé DH. Ophélie Demoulin, compagne de Jean-Louis Lahaye depuis six ans, nous explique, dans un premier temps, comment elle a rencontré l’animateur de la RTBF de dix-sept ans son aîné. "On s’est rencontré sur mon ancien lieu de travail, une chaîne de matériel électronique. Un jour, il est venu en acheter beaucoup et mon patron a donc souhaité le remercier. Jean-Louis est venu dans les bureaux du magasin où je m’occupais du marketing et c’est à ce moment précis que j’ai fait sa connaissance. Je le trouvais tout simplement imbuvable ! Il m’a même demandé pourquoi je le regardais bizarrement. Je l’ai trouvé très sûr de lui", explique Ophélie avant d’ajouter : "Il m’a ensuite envoyé un message pour me dire que si j’avais besoin de conseils en matière de publicité, il voulait bien me renseigner. On s’est ensuite vu une fois, puis deux et on s’est finalement mis ensemble. Mais le premier rendez-vous n’était pas très concluant !" (rires)

Qu’est-ce qui vous a finalement attirée chez lui ?

"Son humour, bien évidemment ! Il nous fait tout le temps rire. Il adore attirer l’attention. Ça fait partie de son charme. C’est également une personne très attentionnée, qui s’intéresse à tout et que l’on pourrait écouter pendant des heures."

Avez-vous eu du mal à vous habituer à la notoriété de votre conjoint ?

"Pas trop. Quand je l’ai rencontré, je ne le connaissais pas vraiment car je ne regarde que très rarement la télévision. Puis, une fois que l’on s’est mis ensemble, Jean-Louis m’a rapidement intégrée. J’allais souvent aux directs de CAP48, aux enregistrements ou aux soirées de gala. Il ne m’a jamais laissée de côté. Je n’ai d’ailleurs aucun malaise vis-à-vis de ce milieu-là. Son entourage est vraiment sympathique. Je pense, par exemple, à Maureen Louys qui est très accessible. C’est également assez drôle de rencontrer des gens qui le reconnaissent en rue. C’est comme si ces personnes le connaissaient personnellement. Il a un grand capital sympathie. Puis, en général, ce que les gens disent et ce que l’on retrouve dans les médias sur nous est assez touchant. Si, un jour, on parle en mal de nous eh! bien, tant pis, ce sera le revers de la médaille."

N’avez-vous pas, à un moment donné, souffert d’être la femme de… ?

"Non. Je suis toujours la femme de… Au travail, je suis plus souvent la femme de Jean-Louis Lahaye que la personne qui s’occupe du marketing. Quand j’ai un rendez-vous professionnel, par exemple, les gens se renseignent et me parlent souvent de lui. Ça ne me dérange pas, je suis, au contraire, très fière d’être la femme de …"

Vous qui n’êtes pas une grande téléspectatrice, regardez-vous Jean-Louis à la télévision ?

"Oui, beaucoup plus, surtout depuis l’arrivée de Merlin, notre fils de 4 ans. Il adore voir son papa à la télévision."

Merlin a définitivement changé votre vie à tous les deux…

"Complètement ! Il a apporté une stabilité à notre couple. Avant lui, on allait un peu là où le vent nous menait. Merlin a vraiment changé la donne. C’est d’ailleurs un Jean-Louis numéro deux. Il adore rire et faire rire. On a des rythmes de vie très intenses Jean-Louis et moi donc, dès que l’on sait passer du temps en famille, on le fait."

Critiquez-vous parfois les comportements ou les tenues de Jean-Louis après une apparition télé ?

"Oui, bien sûr. J’essaie surtout de le conseiller au mieux sur ses choix vestimentaires avant de passer à la télévision. Il y a parfois des petits détails auxquels il ne pense pas. Le mouchoir dans la veste, par exemple."

Discutez-vous beaucoup du boulot à la maison ?

"J’aime lui poser des questions après ses enregistrements pour savoir comment tout s’est déroulé. Mais je ne vais pas lui prendre la tête parce qu’il revient trop tard après une journée de tournage, par exemple. Je sais que c’est ce qu’il aime faire et je le soutiens…"

Avez-vous des passions en commun ?

"On va dire que je partage ses passions et il en a énormément. J’ai appris à m’intéresser aux avions, par exemple. Je m’étonne maintenant de regarder des reportages sur l’aviation avec lui. Parfois, on dédie des week-ends entiers à ses passions, mais j’adore ça."