People

L'héritière américaine s'est érigée en défenseur de l'économie et a déclaré qu'en faisant des achats importants, elle la soutenait en ces temps de crise


SYDNEY A Sydney, où est organisée une réception très sélect pour le réveillon du Nouvel An, l'héritière de la chaîne d'hôtels Hilton, âgée de 27 ans, s'est attiré des critiques cette semaine pour avoir dépensé 5.560 dollars australiens (3.844 dollars US) dans un accès de folie acheteuse de 40 minutes.

Les organisations caritatives locales l'ont accusée d'excès indécent. "Je suis en Australie. Je pense qu'il est important d'aider, vous savez, l'économie, ici comme partout dans le monde", s'est-elle défendue mercredi devant la presse. "Et qu'y a-t-il de mal à faire un peu de shopping ? C'est le Nouvel An et j'ai besoin d'une robe pour le réveillon", a-t-elle ajouté.

Au nom du Premier ministre travailliste, Julia Gillard, interrogée sur la folie acheteuse de Paris Hilton lors d'une conférence de presse mardi, a félicité la jeune femme de sa reconnaissance de l'Australie comme destination de mode et de shopping.

"J'ai entendu qu'un responsable politique a dit cela", a déclaré Paris Hilton. "J'ai pensé que c'était très gentil et c'est vrai". Paris Hilton recevra 100.000 dollars australiens pour sa participation à la réception de Sydney.

Arrière-petite-fille du fondateur de la chaîne d'hôtels Hilton, Paris Hilton a acquis une gloire instantanée en 2003 lorsque ses ébats sexuels avec son ancien petit ami se sont retrouvés sur internet, à son insu.

Depuis, elle s'est essayé à la chanson, au cinéma ainsi qu'à la télévision-réalité, et possède des lignes de vêtements, de bijoux et de chaussures à son nom. Mais elle a surtout défrayé la chronique en passant 23 jours en prison en 2007, pour violation d'une mise à l'épreuve.

© La Dernière Heure 2008