People

Hier lundi, les services de sécurité de Los Angeles devaient être légèrement sur les dents. C'est ce jour-là qu'avait lieu le très chic déjeuner réunissant tous les nommés aux Oscars 2017. Avant de passer à table, tous étaient invités à se rendre dans une vaste salle du Beverly Hills Hilton bien balisée pour l'occasion puisque les quelque 160 personnes invitées ont posé pour la photo du 89e lunch des Oscars.

Du glam certes mais aussi de la politique puisque la présidente de l'Académie des Oscars Cheryl Boone Isaacs a commencé son discours très directement : «Aujourd'hui se déroule une bataille pour la liberté artistique qui semble plus urgente que jamais depuis les années 50», à l'époque du McCarthysme, «Chacun d'entre nous sait qu'il y a des chaises vides dans cette pièce» a-t-elle poursuivi faisant allusion aux nommés qui ne pourront assister le 26 février prochain à la 89e cérémonie des Oscars en raison des mesures anti-immigration prises par l'administration Trump.

«Ces chaises vides font de nous tous, membres de l'Académie, des militants», a remarqué Cheryl Boone Isaacs, «l'art ne connaît pas de frontières, ni de langues. L'art n'appartient à aucune religion. Notre travail ne saurait s'arrêter aux frontières et nous ne pouvons accepter que les frontières nous stoppent». Elle a été longuement applaudie.

Autre moment fort, quand la présidente a tenu à souligner la présence de nombre d'actrices, acteurs et autres parties prenantes du cinéma issus des minorités : « Nous avons fait de vrais progrès. Nous montrons l'exemple. Nous sommes des agents du changement».

Emma Stone (La La Land de Damien Chazelle) et Isabelle Huppert (Elle de Paul Verhoeven) ont été très applaudies également, de même que la formidable Viola Davis de Fences qui concourt pour le meilleur second rôle féminin.


>> Ryan Gosling s'est installé au dernier rang, 11e à partir de la droite !