People

Jusqu’au 9 janvier prochain, jour de l’élection diffusée en direct sur AB3, découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2016. Aujourd’hui, Alison Khramaz. SMS MB05 au 6665.

"Chaque année, devant ma télé, j’enviais ces femmes", raconte Alison Khramaz (de Mouscron mais aux origines marocaines), 20 ans. "Leur monde me faisait rêver. Je me disais qu’elles avaient beaucoup de chance." Cette étudiante institutrice en 1ere année d’haute école ("J’ai toujours voulu faire ça"), et qui a déjà participé à Top Model Belgium, s’est alors inscrite sur un coup de tête. "Je me suis dit que je n’avais rien à perdre, on verra bien", poursuit la Hurlue. "Je suis toujours contente avec ce que j’ai. Je pense avoir la tête sur les épaules, comparé à d’autres, parfois… Je ne me prends pas la tête. Ce serait plus compliqué si j’avais été française car il faut 1,70 m minimum ( elle mesure 1, 66 m NdlR. ) pour participer à Miss France."

Hobbys ? "La mode, les sorties et le football", a lors qu’elle ne se considère "pas du tout grande sportive. Je ne fais rien." Étonnant pour cette supportrice du Royal Mouscron Péruwelz depuis ses 7 ans ("Les joueurs ont déjà essayé de me draguer mais… non", plaisante-t-elle) et qui, paradoxalement, a de fortes chances d’être élue Miss Sport au vu de ses performances physiques lors du voyage égyptien.

Qualité ? "Généreuse et

© D.R.
sociable."

Défaut ? "Un peu râleuse sur tout (sourires). Ce qui m’énerve le plus, c’est l’hypocrisie des gens ou des jaloux."

Une bonne Miss Belgique selon elle ? "Jolie, forcément, à l’écoute et généreuse."